Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 17:44

La Violence appartient à l’Humanité…

Un document VIDEO important à écouter.

 

Phénomène tabou, méconnu et sans doute largement sous estimé par les statistiques, il arrive que des hommes soient aussi les victimes de violences domestiques. Malmenés physiquement et psychiquement par leur épouse, certains d'entre eux ont choisi de rompre le silence. Temps Présent a recueilli leurs témoignages, souvent poignants, et également donné la parole aux femmes responsables de ces violences.

 

Le fait est avéré, le domicile privé, la maison est un des lieux les moins sûrs. C'est dans l'intimité du foyer, à l'abri des regards que l'on compte le plus grand nombre d'homicides et d'agressions graves.

Dans l'esprit général, violences conjugales rime souvent avec femmes battues. Pourtant des hommes sont aussi les cibles de leur compagnes.

Ecrasés par le tabou, les hommes victimes de violence conjugale qui décident de briser le mur du silence ne savent souvent pas où s'adresser pour trouver de l'aide. Sur le terrain, il n'existe pratiquement rien pour leur porter assistance. Battus physiquement, malmenés psychiquement par leurs épouses, souvent séparés de leurs enfants après des divorces difficiles, beaucoup sombrent dans la solitude et la dépression.

(Diffusé le vendredi 14 mars 2008 à 01h00 et lundi 17 mars 2008 à 10h30 et 15h00 sur TSR2.)

 

Vidéo sur : http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=370501&sid=8762712

Un reportage de Jean-Daniel Bohnenblust et Antoine Plantevin

Image : Pierre-Alain Jaussi

Son : Philippe Combes Montage : Jeanine Weber

 

Publié sur: 

« Hommes d’Aujourd’hui » Les défenseurs des droits des hommes et la violence conjugale

http://laviedeperes.over-blog.com/50-comments-16967115.html

Commentaire n° 56 posté le 20/06/2009 

Partager cet article

Repost 0
Published by Will - dans Famille
commenter cet article

commentaires

Anonyme 20/11/2012 15:30


Hommes battus : que nous dit la levée du tabou sur l'évolution du rapport homme-femme


A l'occasion de la journée internationale de l'homme (19/11/2012) plusieurs associations ont tiré la sonnette d'alarme à propos du phénomène des hommes battus, qui serait 130.000 selon des
statistiques récentes.


Derrière les chiffres on observe une médiatisation croissante qui semble refléter un nouvel état d'esprit au sein de la société française...


Hemingway déclarait de son temps "un homme ça peut-être détruit mais
pas vaincu". Qu'en pensez-vous ?


http://www.atlantico.fr/decryptage/hommes-battus-que-dit-levee-tabou-evolution-rapport-homme-femme-alexis-aguettant-550267.html

Michel 09/11/2012 18:56


 


Dialogues & Infos


 


Anonyme


Bonjour La Vie De Pères, le 4/7/2009, vous aviez fait la publicité de ''SOS Hommes Battus'' en France, et vous aviez demandé de vous faire pas de nos remarques.
Alors, voici :


 


Il est curieux (j'ai été très surpris) de lire ce que cette association a écrit sur son Site, comme par exemple :


(Sic)... ''Oui nous sommes une organisation féministe. Merci enfin quelqu'un qui le reconnait ! Merci de le crier
plus fort depuis le temps que les féministes nous nient cet aspect de notre association. Oui les femmes peuvent être violentes et c'est en le reconnaissant qu'elles accèderont à l'égalité avec
les hommes, oui les femmes ne naissent pas victimes,...''


 


Et d'autre part, je n'ai pas bien apprécié la réponse de ''SOS Hommes Battus'' faite à ce commentateur ''Will'' (que je connais) qui ne faisait que de lui
faire part d'une information importante (que je partage aussi) mais qui est taboue, sur la violence des femmes. Ce que ''SOS Hommes Battus'' n'a pas apprécié, me semble-t-il, puisque sa
présidente est elle-même une féministe déviante. On ne répond pas comme ça !


Alors, je suis inquiet de savoir comment cette ''Association'' peut-elle s'occuper correctement de la violence faite aux hommes, quand déjà elle maltraite une
personnalité bien connue sur le plan international !


Qu'en pensez-vous ? Les hommes battus seront-ils dans de bonnes mains de gens avec un tel mental ? Ou bien, au contraire, devront-ils se méfier au
risque d'être encore plus méprisés et maltraités ?


 


Merci de me lire et toutes mes félicitations pour votre travail.


 


 


Merci, ''Anonyme'' pour votre commentaire du 9/11/2012 à 18 h04


Depuis autant d'années, c'est la toute première fois que je suis alerté par un message tel que le vôtre. Oui, moi aussi j'ai été perplexe en lisant la réponse de
cette association à ce commentateur qui l'informait de la violence des femmes sur les enfants et sur les personnes âgées. Ce qui n'intéresse nullement cette Association ''SOS Hommes Battus'' qui
ne s'occupe QUE DES HOMMES BATTUS.


J'ai pu constater, moi même, depuis plus de 50 ans, qu'en général, les associations se limitaient à leurs propres sujets de revendications, car ne voulant pas
s'atteler à un problème supplémentaire.


 


Prenons l'exemple de cette Association ''SOS Hommes Battus'' où je suis persuadé qu'elle ne s'occupe pas (et ne s'occupera jamais) de la maltraitance faite aux
hommes !


Alors que la SPA (Société Protectrice des Animaux) s'occupe SURTOUT à lutter contre les maltraitances envers les animaux ! Cette SPA ne se limite donc pas à
dénoncer qu'il y a des animaux battus !


C'est toute la différence que la Société accorde à défendre le bien être des gens et des animaux.


J'espère que vous comprendrez toute la différence de traitements que l'on fait pour les êtres humains et pour les animaux ?


Par précaution, et jusqu'à nouvel ordre, j'ai supprimé le ''Lien'' pour le Site de cette Association.


 


Anonyme, si vous voulez me contacter, merci de m'envoyer un courriel sur ce lien :


http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=1139561


 


Contexte


Bonjour SOS Hommes Battus... j'ai lu votre réponse ci-dessus... et je tiens à vous rappeler (je vous l'avais déjà signalé) que la violence des femmes s'exerce aussi
sur les enfants... et personne n'en parle...


 


La violence des femmes s'exerce aussi sur les hommes... et on ne peut pas le dénoncer... nous n'avons aucune association masculine, contrairement aux nombreuses
association féminines... et nous n'avons aucune réponse aux cris de détresses de ces hommes maltraités, battus par des femmes !


 


Et enfin, la violence des femmes s'exerce aussi sur les personnes âgées... et là aussi, personne ne le dénonce ! Il n'y a pas... ou il y trop peu d'association de
personnes âgées !


 


En conclusion, il y a bien plus de violences de la part des femmes que de la part des hommes !


 


J'étudie pourtant la problématique de la violence / maltraitance depuis plus de 18 ans... J eme demande toujours quand la Société va-t-elle écouter les « Bons
Experts » et non pas les « Sorciers des Temps Modernes » ?


Je vous avais classé dans la catégorie des Féministes, SOS Hommes Battus... je ne m'étais pas trompé... Lolll


Bien à vous,


(Commentaire n°4 posté par Will 7/11/2012 à 17h21)


 


Réponse de ''SOS Hommes Battus''


Qu'est ce que la violences des femmes envers les enfants et les personnes âgées viennent faire ici ? Nous nous préoccupons des victimes de violences conjugales et
des femmes violentes au sein du couple.


 


Plutôt que de vous plaindre, vous attendez quoi pour créer une association qui s'occupent des enfants (il y en a plein) ou des personnes âgées violentées ? Que
quelqu'un d'autre le fasse pour vous pour avoir le plaisir de venir critiquer ? Agissez au lieu d'envoyer des commentaires.


 


Oui nous sommes une organisation féministe. Merci enfin quelqu'un qui le reconnait ! Merci de le crier plus fort depuis le temps que les féministes nous nient cet
aspect de notre association. Oui les femmes peuvent être violentes et c'est en le reconnaissant qu'elles accèderont à l'égalité avec les hommes, oui les femmes ne naissent pas victimes, oui elles
ont le droit d'être sanctionnées de la même façon que les hommes, oui elles doivent assumer leurs actes.


(Réponse de SOS Hommes Battus 7/11/2012 à 18h07)


http://soshommesbattus.over-blog.com/article-2eme-colloque-les-hommes-victimes-de-viole

Anonyme 09/11/2012 18:04


Bonjour La Vie De Pères, le 4/7/2009, vous aviez fait la publicité de ''SOS Hommes Battus'' en France, et vous aviez demandé de vous faire pas de nos remarques.
Alors, voici :


Il est curieux (j'ai été très surpris) de lire ce que cette association a écrit sur son Site, comme par exemple :


(Sic)... ''Oui nous sommes une organisation féministe. Merci enfin quelqu'un qui le reconnait ! Merci de le crier
plus fort depuis le temps que les féministes nous nient cet aspect de notre association. Oui les femmes peuvent être violentes et c'est en le reconnaissant qu'elles accèderont à l'égalité avec
les hommes, oui les femmes ne naissent pas victimes,...''


 


Et d'autre part, je n'ai pas bien apprécié la réponse de ''SOS Hommes Battus'' faite à ce commentateur ''Will'' (que je connais) qui ne faisait que de lui
faire part d'une information importante (que je partage aussi) mais qui est taboue, sur la violence des femmes. Ce que ''SOS Hommes Battus'' n'a pas apprécié, me semble-t-il, puisque sa
présidente est elle-même une féministe déviante. On ne répond pas comme ça !


Alors, je suis inquiet de savoir comment cette ''Association'' peut-elle s'occuper correctement de la violence faite aux hommes, quand déjà elle maltraite une
personnalité bien connue sur le plan international !


Qu'en pensez-vous ? Les hommes battus seront-ils dans de bonnes mains de gens avec un tel mental ? Ou bien, au contraire, devront-ils se méfier au
risque d'être encore plus méprisés et maltraités ?


 


Merci de me lire et toutes mes félicitations pour votre travail.

Anonyme 09/11/2012 17:51


Les Hommes victimes de la violence conjugale ça ne date pas pas d'hier ! Déjà, en 1993, à Londres... Sur 341 victimes de violences domestiques, 45% sont des hommes et 17%
des femmes, d'après les conclusions d'un groupe de médecins du Leicestershire, dans un rapport rendu public par le département britannique de la Santé.


Les Britanniques reçoivent des raclées de leur femme. Les machos français n'ont plus qu'à bien se tenir... Lire la suite sur :


http://www.lexpress.fr/informations/s-o-s-hommes-battus_593986.html


 

GC 29/03/2011 21:22



Les Hommes victimes de la
violence conjugale, au Québec


 


Un document VIDEO important à
écouter.


Voici un exemple type de violence féminine et d’homme maltraité…


Ou les «Clichés » de la femme, toujours victime de la violence conjugale, et de l’homme, toujours
violent… http://lesaltercitoyens.com/player.php?video=26



HL 22/03/2011 22:40



Les Hommes victimes de la
violence conjugale, en SUISSE


 


Voici un lien suisse sur le thème de la violence conjugale et des hommes battus :


http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2010/08/28/violence-conjugale-le-lavage-de-cerveau-continue.html



Will 20/03/2011 23:22



Les Hommes victimes de la violence conjugale...


London 08/04/1993


 


Sur 341 victimes de violences domestiques, 45% sont
des hommes et 17% des femmes, d'après les conclusions d'un groupe de médecins du Leicestershire, dans un rapport rendu public par le département britannique de la Santé.


Lire la suite sur :


http://www.lexpress.fr/informations/s-o-s-hommes-battus_593986.html


 


Les
Hommes battus ? Ça ne date pas d’hier !


Voici un article de Dupont Pascal, publié le 08/04/1993 : S.O.S.
HOMMES BATTUS : Les Britanniques reçoivent des raclées de leur femme. Les machos français n'ont plus qu'à bien se tenir...


 



Will 05/03/2011 20:27



Les hommes battus en France…


Lentement, mais sûrement, la vérité va finir par éclater et de plus en plus d'hommes
oseront en parler.


 


Car depuis plus de 40 ans, la société Française ignore le phénomène réel des hommes
battus, maltraités, humiliés,… mais elle a fait le choix de mener des campagnes publicitaires pour dénoncer uniquement la violence conjugale faite aux femmes, commise exclusivement par les
hommes… et de prendre des mesures judiciaires exclusivement à l’égard des hommes violents.


 


Selon l’étude réalisée, en France (2005) par l’institut BVA pour l’Express, hommes et
femmes se déclarent à peu près également victimes de cette guerre conjugale, qu’on doit hésiter à qualifier de « violence », fléau trop grave pour être abandonné aux mots.  Il faut s’en tenir aux faits


 


L'enjeu n'est plus la
condamnation des hommes violents, la seule légitime, mais la condamnation des hommes en général.


 


Pour pallier ce manque, SOS Hommes battus, première et
unique association du genre, est créée en 2009. Via des permanences téléphoniques, elle propose aide et réconfort aux maris désappointés. Paradoxalement, c'est une femme, Sylvianne Spitzer,
psychologue et experte en criminologie, qui est fondatrice et présidente de l'association.


 


« Dans le cadre de ma profession, il m'arrivait de rencontrer des hommes victimes de violences conjugales. Quand je
voulais les orienter vers de l'assistance, je n'ai trouvé absolument personne. Même pas du soutien. J'ai donc décidé de créer cette association. » dit-elle, Madame Sylvianne Spitzer


 


Aidée d'une autre psychologue, elle conseille et répond bénévolement aux appels et mails que les hommes peuvent leur adresser
de manière totalement anonyme. Un partenariat avec une avocate spécialisée dans ce type de violences conjugales, permet également une assistance juridique – payante – chaque vendredi.


 


Dans ce contexte, difficile pour ceux qui vivent cette situation d'être pris au sérieux. Pour la présidente de l'association,
« les caricatures sociales » sont grandement responsables, tout comme la législation, largement favorable aux femmes dans ce domaine.


 


Du coup, les hommes ont du mal a en parler, même anonymement. SOS Hommes battus a été sollicité plus de 2 500 fois en 2010,
que ce soit par téléphone (quatre appels par jour en moyenne) ou par mail. Une quarantaine de témoignages sont également postés sur son forum. Mais pour Sylvianne Spitzer, il faudra attendre
encore un peu avant que les langues se délient :


 


« Les hommes ont vingt, voire trente ans de retard par rapport à la prévention faite auprès des femmes.
Conséquence : ils ne parlent pas. Ils ne déposent pas plainte. Ils ne viennent pas au groupe de parole… Il y a toujours ce gros tabou. Ça passera certainement, mais il leurs faut encore du
temps. » dit-elle, Sylvianne Spitzer.


 


Lire la   suite sur :


http://soshommesbattus.over-blog.com/ext/http://www.rue89.com/2011/03/01/sos-hommes-battus-cest-aussi-ca-legalite-des-sexes-192873?page=7#commentaires


 


Le Blog SOS Hommes battus


http://soshommesbattus.over-blog.com/



Will 05/03/2011 22:31



REMARQUE IMPORTANTE


En Belgique, la situation est bien pire !!! Et les responsables politiques refusent de croire qu’il y a des hommes maltraités, humiliés, battus…
Le co-président d’ECOLO a même osé me répondre que s’il y avait des hommes battus… ça se saurait… ( !?!)


Nous allons encore subir des campagnes de violences conjugales dénonçant que les femmes en sont les victimes !!!… Alors que les femmes sont
autant violentes que les hommes ! Elles sont même bien plus violentes que les hommes sur les être faibles : les enfants et les personnes âgées… Nous allons encore être condamnés sans
preuve… et seulement sous les seules allégations de femmes… qu’elles soient vraies ou fausses ! Il s’agit d’un régime de terrorisme !


 


Nous avons donc intérêt à nous mobiliser pour interpeller chaque responsable politique !


Ceci est un appel à une conscientisation pour une mobilisation générale !



AP 10/02/2011 17:49



Les hommes battus se mettent en marche pour casser un TABOU…


http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/vivre-ici/societe/201102/08/01-4368324-la-violence-conjugale-se-vit-dans-les-deux-sens.php


 


Les hommes aussi se disent victimes de violence conjugale. Ils sont même aussi nombreux que les femmes à vivre une telle
situation, indique le 13e rapport annuel La violence familiale au Canada : un profil statistique, produit par le Centre canadien de la statistique juridique.



Anonyme 28/01/2011 01:07



Violence conjugale : obscurantisme à la française


http://olivierkaestle.blogspot.com/2010/02/violence-conjugale-obscurantisme-la.html


 


C’est bien dommage qu’en France (et ailleurs) nous ne possédions pas une telle étude sur la violence conjugale. Les médias nous
font croire que la violence conjugale est généralement commise par les hommes.


L’image de la femme violente ne correspond pas à notre conception de la féminité tandis que le concept d’homme victime ne cadre
pas davantage avec nos standards de virilité.



Will 01/10/2010 22:50



La réalité sur les violences conjugales en France


Stop aux fausses statistiques qui ont pour but de victimiser les femmes
et de diaboliser les hommes !


La violence n’a pas de sexe ! STOP aux sexismes ! Les femmes sont autant
violentes que les hommes.http://g-e-s.over-blog.com/pages/DOSSIER_VIOLENCES_CONJUGALES-2504160.html


En France, au moins 110.000 hommes sont battus chaque année par leurs
compagnes. Agressions verbales, violence psychologique, coups pouvant aller jusqu'à entraîner la mort constituent une réalité méconnue mais qui existe bel et bien…


Dans l'inconscient collectif, ce sont les femmes qui sont les victimes
toutes désignées de la violence conjugale. Mais des hommes aussi sont battus par leur compagne. Près d'une trentaine en décède même chaque année ! Plus que pour les femmes, le tabou
persiste, plongeant encore davantage les victimes masculines dans l'isolement.


http://www.lepetitjournal.com/homepage/a-la-une/62938-violences-conjugales-les-hommes-aussi.html


En savoir plus:
LePetitJournal.com: SEQUESTRATION – Un octogénaire enfermé pendant un anhttp://www.lepetitjournal.com/homepage/breves/62143-sequestration--un-octogenaire-enferme-pendant-un-an-.html


LePetitJournal.com: "Elle me menaçait de mettre à la porte quand il ferait froid"http://www.lepetitjournal.com/homepage/lactu-en-un-clin-doeil/62188-qelle-me-menacait-de-mettre-a-la-porte-quand-il-ferait-froidq.html


La Croix:  Les hommes battus, une réalité méconnuehttp://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2436455&rubId=4076


Le Figaro: Les hommes aussi sont victimes de violence conjugale


http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/08/26/01016-20100826ARTFIG00447-les-hommes-aussi-sont-victimes-de-violence-conjugale.php


 


 



Anonyme 11/08/2010 16:50



Un exemple typique de violence conjugale où l’homme est victime


 


Depuis quatre jours, toute la presse en parle, mais l'angle sous lequel la violence est exercée est très inhabituel.


 


C’est un cas typique qui mérite d’être qualifié de la façon qu'il convient. Il s'agit bien évidemment de la violence conjugale physique
primaire, d'une violence psychologique manifeste, de la volonté de domination la plus évidente, et d'une cruauté frisant le plus bas instinct animal. De plus, l'abus de faiblesse est caractérisé
et la spoliation indéniable.


 


Cette affaire fait la une mais personne ne mentionne la violence conjugale. Parce que la victime est un homme ? En sens inverse on aurait déjà
vu des mouvements féministes s’en emparer et en faire un exemple. Mais là, rien ! Etonnant ! Stupéfiant !


Est-ce parce que le couple est atypique : 40 ans de différence d’âge ? Mais c’est leur choix. Lui n’imaginait pas qu’il lui adviendrait une
telle mésaventure puisque c'était leur contrat réciproque. Malgré les soupçons d’intérêt qu’il aurait peut-être dû nourrir à l’égard de cette femme, il y a cru.


 


Les hommes sont parfois bien naïfs ! Mais aussi les femmes bien retorses !


 


L’homme confirme qu’il a été battu par sa femme, mal nourri et humilié. «"Elle me battait pour me punir. Elle me prenait pour un domestique",
a-t-il témoigné.


 


Pendant un an, cet homme a vécu un calvaire, enfermé dans une minuscule buanderie, séquestré par une partie de sa famille qui le violentait et
le sous-alimentait. Malvoyant depuis plusieurs années, il a désormais complètement perdu la vue du fait de ses conditions de vie déplorables.


 


D'importantes sommes d'argent lui appartenant auraient par ailleurs été détournées. Interpellée mercredi, son épouse a été placée en détention
provisoire vendredi à la maison d'arrêt de Versailles, près de Paris. (ATS)»


 


Il y a donc violence physique allant jusqu’à la séquestration.


 


Il y a violence psychologique avec humiliation et volonté de contrôler et soumettre, donc de domination.


 


Il y a la cruauté d’agir avec son amant sous les yeux de son mari.


 


Il y a l’abus de faiblesse, l’homme ne pouvant physiquement se défendre de par son âge mais aussi à cause d’un handicap: il est
malvoyant.


 


Enfin il y a spoliation car il est dit que l’épouse aurait détourné d’importantes sommes d’argent (500.000€) à son profit depuis un an.


 


L’étape suivante était le meurtre.


 


On est bien devant un cas extrême de violence conjugale commis par l’épouse. C’est une circonstance aggravante aux violences simples et
séquestration.


 


Texte original :


http://pajani.bernard.over-blog.com/article-un-exemple-typique-de-violence-conjugale-54925199.html



Will 10/08/2010 16:07



On peut être un homme des Balkans et être battu par sa femme


http://www.portalangop.co.ao/motix/fr_fr/noticias/internacional/2010/7/31/peut-etre-homme-des-Balkans-etre-battu-par-femme,7b953e69-e257-4eea-9b1f-e991bb0294f7.html


 


Serbie


CUPRIJA - Il en a coûté à Dusan Stojkovic de reconnaître avoir été battu par sa femme, dans un pays comme la Serbie où,
comme dans le reste des Balkans, le modèle de l'homme doit être plutôt celui du macho ordinaire, mais il a fini par s'y résoudre pour demander protection.


 


Dusan a rejoint le Centre d'accueil pour les hommes victimes de violences conjugales, le premier du genre en Serbie,
ouvert à Cuprija (centre) en juillet 2009 par l'organisation non-gouvernementale "Sécurité masculine". Sept hommes résident actuellement dans ce Centre.


 


"Je dois être le premier homme dans les Balkans à reconnaître avoir été battu par sa femme", admet Dusan, un homme d'une
cinquantaine d'années. "Ma femme et ses deux filles me battaient avec des battes de base-ball", poursuit-il en fouillant d'une main tremblante les documents de son épais dossier
judiciaire.


 


Selon lui, elle l'a fait pour l'accuser lui de violence conjugale et pouvoir s'emparer de ses biens. Il a souffert des blessures
sérieuses et ressent à ce jour les conséquences de l'agression. Et le plus dur de l'affaire, explique Dusan, c'est qu'il lui a fallu des mois pour prouver que c'était lui la victime. Il a même
été emprisonné pendant deux mois -- suite aux accusations de sa femme -- avant d'être relâche, mais avec interdiction de s'approcher de sa maison.


 


Son domicile, son centre d'élevage de chiens, tous ses biens sont restés à sa femme.


 


"Tout cela résulte du refus des tribunaux de reconnaître que la violence conjugale contre les hommes existe aussi", estime Verica
Zivanovic, une juriste qui aide l'organisation.



Will 08/08/2010 15:18



MERCI DE DIFFUSER A VOS CONTACTS


 


France


Une association féminine se mobilise contre les violences conjugales
envers les hommes.


 


Extrait : « En lançant un appel pour un local accueillant les femmes et enfants battus, l'association Entre Femmes, née
au faubourg Duchateau, ne s'attendait pas à être contactée par des hommes victimes de violences conjugales.


Ils déplorent notamment que les policiers préfèrent croire leur conjointe, qui les a appelés en se prétendant victime. Entre
femmes tend donc la main à ces hommes, qui ont d'abord besoin d'une écoute. (…)


http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Valenciennes/actualite/Autour_de_Valenciennes/Le_Denaisis/2010/08/05/article_elles-se-mobilisent-contre-les-violences.shtml


 


Le texte intégral du communiqué (Word) < Elles se mobilisent contre les
violences conjugales envers les hommes > est disponible sur demande


 


Publié aussi sur : http://laviedeperes.blogspot.com/


 



Will 13/07/2010 01:40



France - Le Sénat reconnaît la réalité des violences conjugales contre
les hommes


Juin 2010


En février 2010, l’Assemblée
nationale a examiné la "Proposition de loi renforçant la protection des victimes et la prévention et la répression des violences faites aux
femmes", un texte à l’intitulé discriminatoire, comportant plusieurs articles discriminatoires, qu’ele a pourtant voté à l’unanimité.


Les semaines suivantes, le Ges a
attiré l’attention des sénateurs, appelés à leur tour à voter ce texte, sur cet intitulé et ces articles, leur suggérant de les « désexuer ».


Il semble avoir été entendu puisqu’au sein de la Commission des lois (groupe restreint de sénateurs qui prépare le débat), certains sont intervenus pour rappeler l’existence des hommes violentés, citer les évaluations
quantitatives les concernant, et affirmer la nécessité d’en tenir compte. Ils ont proposé divers amendements, consistant en particulier à utiliser la formule désexuée « violences dans les
couples ».  


Nous reproduisons ci-après les passages du Rapport de la Commission des lois, qui se fait l’écho de ces interventions.


Le texte complet du Rapport : http://www.senat.fr/rap/l09-564/l09-564.html


LA CAUSE DES HOMMES


http://www.la-cause-des-hommes.com/spip.php?article310



Pluto DINGO 20/02/2010 18:16


Besoin d'un fou rire ? http://www.fous-rires.com


will 30/12/2009 03:26



INSTITUTE OF FRENCH STUDIES


FALL 2009


TOPICS ON WOMEN AND GENDER


IN FRENCH HISTORY


(cours en français – course taught in French)


G46.2210.001


http://ifs.as.nyu.edu/docs/IO/11109/BereniSyllabus.pdf


Ce cours propose un panorama des recherches sur les femmes et le genre en France, dans une perspective pluridisciplinaire, en
croisant les apports de l’histoire, de la sociologie, et de la théorie politique. Il a trois objectifs principaux. 1-Il vise d’abord à montrer en quoi les approches en termes de genre constituent
des perspectives heuristiques pour l’étude de la société française, en revisitant de manière critique certaines catégories d’analyse issues des disciplines traditionnelles.


 


2-En deuxième lieu, en croisant systématiquement des textes produits par des chercheur-e-s américain-e-s et français-e-s, ce cours
vise à pointer les échanges et les circulations, mais aussi les écarts et les tensions entre les approches en termes de « genre » des deux côtés de l’Atlantique, tout en soulignant la diversité
des perspectives à l’intérieur de chaque contexte national.


 


3-Enfin, ce cours vise à transmettre un certain nombre de connaissances empiriques sur l’histoire et la sociologie des femmes et
du genre en France, de la Révolution française à nos jours. A côté des thèmes traditionnellement étudiés dans le champ des études sur les femmes et le genre en France, comme le travail, la
politique et l’éducation, seront présentées des thématiques qui ont connu des développements plus récents en France, comme l’intersection des rapports de pouvoir (genre, classe, race), les
masculinités et la sexualité.


À bon entendeur…


 



MW 30/12/2009 02:57


Suite débat / polémiques


Michel Willekens


Utopie?
Voici quelques unes des anciennes utopies d’il y a 30 ans : la sauvegarde du climat de la planète, le recyclage des déchets, du développement durable, des villes d’avenir (piétonne et cyclables).
Alors ? Confusions des utopies et des réalités ?


En fait, le mot utopique en vient à désigner un projet politique ou social qui ne tient pas
compte de la réalité. Pour quelques-uns, que justement la " réalité " n'enthousiasme guère, il s'agit là d'une qualité essentielle ; plus généralement, un glissement s'opère, faisant de l'utopie
un projet irréalisable, voire irréaliste. En témoignent les renvois synonymiques donnés par le Petit Robert à l'article " utopie " : chimère, illusion, mirage, rêve, rêverie…


L’utopie est la vision d’une personne qui n’est pas capable ou bien qui ne veut pas évoluer ou
bien changer ses habitudes. ...


Minette Morvan


Désolée de ne pas partager ta philosophie de la vie. Tes propos sont tranchants et laissent peu
de place aux idées autres que les tiennes .... Tu dois encore apprendre et sans le Petit Robert. La culture c'est ce qui nous reste quand on a plus rien. Chao ...


Minette Morvan


P.S. : profites bien de tes congés pour refaire le monde.


Michel Willekens


@ Minette Morvan


Sans commentaire...


Michel Willekens


Utopiste ?


Correctif :


« L’utopie est la vision d’une personne qui n’est pas capable ou bien qui ne veut pas évoluer ou bien changer ses habitudes. »


En réalité, les utopistes (imaginatifs, ingénieux, inventifs,…) ont une longueur d’avance sur les autres…


En fait, selon des multiples constats, lorsqu’une personne prétend qu’une idée ou bien qu’un projet est utopique… c’est parce qu’elle ne possède
pas les qualités requises, ou bien la vision adéquate pour comprendre la faisabilité d’une idée ou bien d’un projet. Ces remarques émanent aussi des personnes qui ne veulent pas évoluer.


Si les faits de vouloir tirer la société vers le haut, et d’en exprimer le souhait à d’autres personnes afin d’espérer qu’elles aussi puisent
agir dans le même sens (la pensée précédant l’action), et si ces faits sont considérés comme étant une utopie, alors je suis considéré, comme des millions d’autres, par les médiocres, comme étant
un utopiste. Alors que si la majorité des citoyens de la Terre avaient le courage de tirer, tous ensemble, la société vers le haut, nous n’en serions pas là.
Si nous en sommes là… est-ce en raisons de la paresse, de la cupidité égoïste et de la médiocrité de la majorité de la masse populaire ?


Renseignements sur le projet Hominsme (à suivre)


Hominisme


http://www.facebook.com/profile.php?v=feed&story_fbid=225721487476&id=1269174955#/group.php?gid=69035800667&ref=mf


Merci de déposer vos commentaires, soit sur Facebook , soit ici, soit par retour de courriel.


 


 



MW 30/12/2009 02:49



Micro débat (ou polémiques) sur le sujet


Deux femmes interviennent déjà sur la page d’annonce de Facebook


 


Michel Willekens
L'homme d'Aujourd'hui...


Hominisme


http://www.facebook.com/profile.php?v=feed&story_fbid=225721487476&id=1269174955#/group.php?gid=69035800667&ref=mf


 


Minette Morvan


Sujet difficile ... Le mot égalité ouvre e ouvrira toujours des conflits. Nous naissons avec
des différences et des inégalités. Hommes ou femmes, nous avons tous nos valeurs. Pas plus de féminisme que d'hominisme. Aujourd'hui, ce conflit génère d'autres problèmes de société qui me laisse
perplexe ...


Michel Willekens


Bj Minette,
C’est de l’égalité en droit qu’il s’agit de promouvoir, tant pour les femmes que pour les hommes dans une société en dérives depuis plus de 30 ans.


Et c’est surtout de remettre les pendules à l’heure dans nos sociétés modernes en dérives où le
féminisme radical (en dérives lui aussi) fait des ravages incommensurables… démesurés… sur les familles.


L’hominisme, quant à lui, s’intéresse à l’avenir de l’Homme, c'est-à-dire de l’être humain. Il
s’agit donc de l’avenir de la femme et celui de l’homme, et ce, dans un esprit d’égalités en droits pour tous.
Mais c’est d’un avenir décent pour le meilleur… qu’il s’agit de donner aux citoyens… et non pour le pire comme d’actualité. Mais pour comprendre tout ça, il faut un fameux bagage intellectuel. On
apprend à tout âge… Pas vrai ?... Afficher
davantage


Cordialement,


Pour plus de renseignements, voir Yvon Dallaire.


http://www.facebook.com/profile.php?v=feed&story_fbid=225721487476&id=1269174955#/yvon.dallaire - Psychologue, sexologue, auteur et conférencier. Je le recommande
vivement.


Minette Morvan


Pas tout a fait blonde, la minette. Je trouve tous ces débats un peu utopiques et pour cause : on bat toujours le fer et ce n'est pas faute
d'avoir relevé les manches. Je garde le sourire, malgré toute cette indescance à battre des ailes. Je te rassure je ne suis pas féministe, mais hoministe, car malgré tout j'espère un monde
meilleur pour mes enfants et petits enfants. Quant au bagage intellectuel, je te le laisse avec plaisir et avec la sagesse de l'âge, on apprend toujours et mieux. N'est ce pas ?....


Michel Willekens


J'ai connu des tas de gens qui ne voulaient plus rien apprendre... car ils en avaient marre
d'apprendre...


Michel Willekens


Quant à l'utopie... celles d'hier sont les réalités d'aujourd'hui.
Et certaines utopies d'aujurd'hui seront les réalités de demain et d'après demain... pourvu que ces utopies soient décentes pour les humains.


Bloug Sialma


on apprend parfois ....malgré soi .... à tout âge


Michel Willekens


Oui, Bloug, on apprend depuis la naissance jusqu'au moment de la mort.


Minette Morvan


Les hommes resteront des hommes avec leurs utopies qu'ils prendront toujours pour des réalités.
Le monde est vaste et quoiqu'on désire l'égalité restera une utopie.




MW 30/12/2009 02:43



L’Hominisme


 


Description :


Dans sa recherche pour l'obtention des égalités en droit et en dignité des sexes,
l'hominisme se définit clairement comme étant un mouvement pour la défense de la condition masculine, en complémentarité au mouvement féministe.

En effet, nous constatons dans nos pays occidentaux que le sexisme prédominant est la misandrie, le sexisme anti-hommes. Les discriminations rencontrées à l'encontre du genre masculin poussent
les hommes et femmes à se révolter.

Cette révolte, cette cause des hommes, se synthétise en quatre grands points:

1. sortir du stéréotype masculin
2. faire reconnaître les violences contre les hommes
3. trouver des solutions à la sous-performance des garçons à l’école
4. rendre leur place aux hommes dans la famille

L'hominisme est donc à la fois nécessaire et légitime.


 


Renseignements sur le projet Hominsme (à suivre)


Hominisme


http://www.facebook.com/profile.php?v=feed&story_fbid=225721487476&id=1269174955#/group.php?gid=69035800667&ref=mf


 


Merci de déposer vos commentaires, soit sur Facebook ou par retour de courriel.



AR 11/12/2009 00:48



Et la violence faite aux hommes ?


 


Ronald Mc Gregor


Éditorial - Publié le 10 décembre 2009 à 00:00







 







Pourquoi il n'y a pas d'aides pour les hommes victimes de violence conjugale dans notre
région


 


Je reste toujours étonné d’entendre les résultats de statistiques de violence conjugale. Encore la
semaine dernière, les médias n'ont parlé que des femmes violentées. Mais on oublie qu'il y a des hommes qui passent aussi sous le joug de la violence conjugale, quelle soit physique, morale ou
psychologique. Sujet tabou.


 


Il y a quelques mois, les groupes de pression lançaient dans les médias qu'une femme sur trois était
victime d'agression à caractère sexuel. L'organisme L'Après-rupture, qui sympathise autant pour l'homme que la femme, en a assez depuis belle lurette de cette fausseté. Ils sont les premiers à
demander une preuve tangible qui confirme une telle statistique. Pourtant, elle sert trop souvent aux Centres d'aide et de luttes contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) et se propagent
dans les médias qui ne demandent pas la source de cette statistique.


 


Ces fabrications de fausses statistiques par certains organismes subventionnés par les citoyens
existent depuis plus de 25 ans au Québec. Normalement, de telles supercheries mènent à des accusations au criminel, mais ce type de Crimes économiques des services sociaux (CESS) est rarement
abordé par les médias.


 


Jean-Claude Boucher de L'Après-rupture ajoute: «Le Vérificateur général du Québec, avec qui nous
avons collaboré, a pourtant dénoncé ces crimes dans son Rapport 2008-2009, chapitre 3, Tome 1, chapitre que tout journaliste aurait intérêt à lire. Cela leur éviterait de se faire manipuler par
certains organismes».


 


Il y a un peu plus d'un mois, j'ai fait parvenir un courriel le 22 septembre dernier demandant à la
CALACS d'où provenaient ces statistiques. L'intervenante Marie-Hélène Ouellette me répondit le lendemain: «Nos chiffres proviennent des Orientations gouvernementales en matière d'agression
sexuelle (Gouvernement du Québec, 2001). Les enquêtes utilisées, dont une de Statistiques Canada, ne sont pas jeunes, mais nous savons, par notre pratique et la réalité dans les CALACS du Québec,
que ces chiffres continuent d'être réalistes, malheureusement!» Pourtant, il existe des chiffres plus récents sur les sites gouvernementaux.


 


Mme Ouellette m'a réécrit après une réunion le 28 septembre: «Je vais devoir vous sortir un autre
chiffre de Statistiques Canada qui dit que 90% des agressions sexuelles ne sont pas déclarées à la police».


 


Sur ce point, M. Boucher dénonce: «Pour ce qui concerne le 10% de dénonciations à la police
diffusées dans les médias, les CALACS évitent sciemment de préciser que l’enquête récente de Statistique Canada précise que près de 60% des «victimes» estimaient que le cas n’était pas assez
important pour que des accusations au criminel soient portées».



Égalité? Mon oeil! Récemment, la ministre de la Condition féminine Christine St-Pierre demandait aux hommes d'être solidaires des
femmes. «Si la ministre est disposée à faire preuve de solidarité avec les hommes et qu'elle est capable de reconnaître les torts que le gouvernement du Québec a infligé aux hommes au cours des
30 dernières années, il s'agira d'une véritable révolution. Si elle veut être solidaire des hommes victimes de violence conjugale, elle n’a qu’à reconnaître officiellement au nom du gouvernement
du Québec leur existence et reconnaître que l’État a publié des statistiques frauduleuses voulant qu'il y ait chaque année 300 000 femmes victimes de violence conjugale. L'Après-rupture a
démontré comment ces chiffres frauduleux ont été produits et comment ils ont été employés afin de dénigrer systématiquement la population masculine du Québec» a conclu M. Boucher.


 


Les hommes ne demandent qu'à être solidaires des femmes qui sont véritablement victimes de violence
conjugale. C'est une attitude humaniste qui va de soi.


 


À titre de ministre responsable de la Condition féminine, qui est curieusement aussi la ministre
responsable du dossier délicat de l'égalité des hommes et des femmes, elle doit donner l'exemple et faire preuve de la même solidarité et de la même générosité qu'elle réclame des autres.



Nursing Dissertation 04/12/2009 14:50


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!
__________________

Nursing Dissertation


Will 04/12/2009 18:44



Traduction :


Les blogs sont tellement enrichissants, nous recevons beaucoup d'informations sur n'importe quel sujet. Beau travail. Ne lâchez
pas !!


 


Thank you « Nursing Dissertation »
for your words of encouragement in this world full of mediocre and villains ... where lies have force of law!


 


Merci « Nursing Dissertation »
pour vos mots d’encouragement dans ce monde peuplé de médiocres et de scélérats… où les mensonges ont forces de lois !


 



Rozéfré 30/11/2009 10:26


Bonne continuation


houp 04/11/2009 10:21



La violence féminine est avant tous psychologique.

Si un homme veut tuer ça femme il prendra une arme et il l'a tuera.
Si une femme veut tué son homme elle le détruira psychologiquement et le poussera au suicide.

Ce n'est pas pour rien si le taux de suicide chez les hommes est 4 fois plus élevé que celui des femmes.

La violence masculine et la violence féminine sont différente, l'homme dirigera sa violence contre la société c'est  a dire a l'extérieur du cercle familial.
Tandis que la femme dirigera sa violence a l'intérieur du cercle familial, c'est pour cela que les actes de violence physique et psychologique commis contre les enfants sont dans la grande
majorité des cas le faits des femmes (mère).




AOURKEN 28/10/2009 20:37



Les commentaires des femmes qui s'insurgent contre l'injustice de paternités imposées judiciairement, sont à voir sur notre blog

http://paternite-imposee.blogactifs.com/

la presse écrite et télévisuelle
se proposent de nous aider mais encore faut-il que vous acceptiez de témoigner !


GES 18/10/2009 22:45



27. Séparations / Divorces


 


a. En cas de séparation / divorce, application par défaut (ou prioritaire) de
la résidence alternée des enfants.


b. Transformation de la résidence alternée en résidence principale attribuée
au conjoint victime, dans les cas où l’autre conjoint tente de lui soustraire les enfants par l’un des actes suivants : déménagement à longue distance non-justifié, fausse accusation de violence
physique ou sexuelle sur les enfants, non-représentation des enfants, enlèvement des enfants.


c. Répartition équilibrée et négociée de toutes les prestations sociales
entre les exconjoints.


 


GES Groupe d’études sur les sexismes - 23B allée des Platanes 69500 Bron F


g-e-s@laposte.net


 



GES 18/10/2009 22:41



20. Cas de l’accouchement sous x :


a. Obligation pour la mère de déclarer l’identité du père
présumé.


b. Après information du père présumé et vérification par le test, possibilité
donnée à celui-ci de reconnaître l’enfant et d’exercer sa paternité (ce qui stoppe la procédure d’adoption) / ou d’y renoncer, son identité étant archivée.


c. Pour l’enfant adopté, possibilité de connaître les identités de ses
parents biologiques dès qu’il en fait la demande.


 


21. Mise en place d’une mission de réflexion concernant la place à accorder
au géniteur dans la prise de décision de la procédure d’IVG.


 


B. Les hommes peuvent refuser les
paternités imposées.


 


22. En cas de résultat négatif au test de paternité (pas de lien biologique),
possibilité pour le père présumé de renoncer à toute responsabilité vis-à-vis de l’enfant, tant que celui-ci n’a pas dépassé l’âge d’un an.


 


23. Cas où une grossesse est menée à terme contre la volonté du géniteur,
celui-ci en étant informé suffisamment tôt : pendant la grossesse, possibilité pour le géniteur de renoncer à toute responsabilité concernant l’enfant à naître, et à être protégé contre toute
recherche en paternité, dans le délai légal permettant à la génitrice de pratiquer une IVG.


 


24. Cas où une grossesse est menée à terme à l’insu du géniteur : après la
naissance, possibilité offerte au géniteur d’être protégé contre toute recherche en paternité.


 


C. L’enfant a droit à ses deux
parents. Pères et mères sont égaux en droits.


 


25. Abrogation de la loi sur la réforme du nom de famille du 4 mars 2002.
Attribution automatique à l’enfant du nom du père (le nom du père est un lien père-fils destiné à équilibrer, autant que faire se peut, le lien mère-enfant qui est immédiat et
charnel).


 


26. Congés parentaux


a. Dans le monde professionnel, égalité des droits pères/mères aux congés
pour motifs liés à l’enfant.


b. L’actuel congé de paternité de deux semaines est porté à au moins quatre
semaines.


c. Création d’un nouveau congé parental d’éducation d’au moins dix mois,
rémunéré à 80% du salaire, à prendre dans les trois premières années de l’enfant, dont la condition d’obtention, y compris partielle, est qu’il soit partagé à égalité par les deux
parents.


d. Octroi des avantages en matière de retraite aux pères et aux mères au
prorata du temps consacré aux divers congés parentaux.


 


27. Séparations / Divorces


 




GES 18/10/2009 22:34



D. Hommes et femmes doivent être
également protégés par la loi


 


11. Complémentation du réseau des services d’accueil et de soutien pour
personnes en difficulté, par la mise en place de services spécialisés dans l’accueil des hommes en situation de crise, entre autres victimes de violences conjugales.


 


12. Formation des personnels policiers et judiciaires à une représentation
non-stéréotypée du masculin, et à la problématique des hommes victimes de violences interpersonnelles (comme c’est déjà le cas pour la représentation du féminin).


 


13. Redéfinition de l’action de la Police et de la Justice pour une véritable
prévention et sanction des délits suivants (qui actuellement bénéficient peu ou prou de l’impunité) :


a. les non-représentations d’enfants


b. les fausses accusations (ce qui implique, dans l’Education Nationale, la
remise en cause de la circulaire Ségolène Royal du 26 août 1997, qui favorise ce genre de délit)


c. les paternités imposées.


 


14. Redéfinition juridique du viol, dans le sens d’un élargissement à toutes
les violences sexuelles graves, y compris sans pénétration.


 


E. L’Education nationale doit
prendre en compte les deux genres en relation.


 


15. Prise en compte, de manière distincte, des spécificités et difficultés
d’apprentissage propres aux filles et aux garçons. En particulier, compte tenu des évolutions constatées depuis un certain nombre d’années, mise en place d’une mission de recherche concernant les
causes de la sous-performance scolaire des garçons et les solutions possibles.


 


16. Elargissement des programmes d’éducation sexuelle aux questions relatives
aux vécus physiques, affectifs et relationnels de chaque genre, dans l’optique de l’apprentissage du respect mutuel.


 


17. Complémentation des programmes scolaires abordant le sexisme par l’étude
du sexisme anti-hommes (ou misandrie).


 


18. Dans le domaine de l’orientation, complémentation des actions par la mise
en place en direction des garçons d’actions de valorisation des filières dites « traditionnellement féminines » ou peu choisies par eux (comme il en existe symétriquement en direction des
filles, par exemple le « Prix de la vocation scientifique et technique »)


 


II. Filiation et vie parentale


 


A. Rendre aux pères leur place dans
la filiation


 


19. Droit d’utiliser le test de paternité, sans procédure judiciaire
préalable, a minima pour tous les pères présumés qui le souhaitent.




GES 08/09/2009 19:13

B. Les textes officiels ne doivent pas privilégier un genre.
 
4. Dans l’article 1 de la Constitution, qui énonce que la République assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens « sans distinction d’origine, de race ou de religion », remplacement de cette formule par « sans distinction de sexe, d’origine, de race ou de religion ».
 
5. Dans les textes officiels, transformation de toutes les expressions connotant abusivement une spécificité sexuée dans un domaine donné (« école maternelle » > « école enfantine », « assistant maternel » > « assistant de la petite enfance », « langue maternelle » > « langue parentale », « droits de l’homme » > « droits humains », féminisation ou masculinisation des noms de métier, etc.)
 
6. Dans les documents administratifs, suppression de l'usage du terme "mademoiselle" remplacé par "madame".
 
C. Favoriser la libre implication des hommes et des femmes dans la vie sociale.
 
Les choix d’engagement professionnel et politique des personnes ne doivent pas être contraints par des stéréotypes, qu’ils soient anciens ou récents. De même la recherche d’équilibres nouveaux doit s’effectuer dans le respect des principes républicains, ce qui exclut toute mesure coercitive.
 
7. Abrogation des lois instaurant une discrimination genrée (loi sur la parité de 2002 ; lois réservant aux mères le bénéfice d’avantages en matière de retraite ; lois à venir instaurant des quotas sexués dans les conseils d’administration des entreprise, et autres instances sociales).
 
8. Campagnes de valorisation de la présence masculine et de recrutement de personnel masculin dans les secteurs professionnels suivants : enfance, éducation, santé, justice. Dans ces secteurs en effet, la qualité du service rendu aux usagers dépend pour beaucoup de la mixité du corps professionnel.
 
9. Facilitation de l’implication économique/politique :
a. développement des crèches et des divers modes de garde
b. renforcement de la loi en matière de non-cumul des mandats politiques (non-cumul d’un mandat parlementaire et d’un mandat exécutif).

GES 08/09/2009 19:02

GES Groupe d’études sur les sexismes - 23B allée des Platanes 69500 Bron F g-e-s@laposte.net
 
PLATE-FORME du GES (septembre 2009)
 
27 PROPOSITIONS CONTRE LES SEXISMES
 
Préambule
Au vingtième siècle, l’action du mouvement des femmes, conjuguée à celle de nombreux hommes, a permis de remédier à la plupart des inégalités de droits dont étaient victimes les femmes dans les pays développés.
Mais la puissante mobilisation engendrée par cette cause a occulté l’existence d’injustices au détriment des hommes. Bien plus, certaines mesures prises en faveur du genre féminin ont créé de nouvelles inégalités à l’encontre du genre masculin.
Notre préoccupation est d’achever l’oeuvre commencée : la compléter dans le domaine féminin, et l’initier dans le domaine masculin.
Notre principe de référence est l’égalité des personnes, hommes et femmes, en dignité et en droits Ce principe se décline de deux manières :
- en règle générale, les dispositions légales et leurs applications ne doivent pas être genrées.
- dans un certain nombre de cas (comme celui de la filiation, du fait de l’asymétrie biologique de la reproduction humaine) des dispositions spécifiques peuvent ou doivent être prises, mais dans le respect symétrique des deux genres.
 
I. Vie publique
 
A. Les instances et programmes gouvernementaux doivent se préoccuper des deux genres.
 
1. Transformation des instances gouvernementales françaises dédiées exclusivement aux droits des femmes ou à la condition féminine (selon les gouvernements : commissions, services, secrétariats d’état, etc.) en instances dédiées aux droits et à la condition des genres, féminin et masculin associés.
 
2. Engagement de ces instances de manière égalitaire au service des deux genres, à savoir que :
- les enquêtes de société sont consacrées aux deux genres (à la différence par exemple d’études récentes, soucieuses de l’image des seules femmes dans les medias).
- les programmes d’études et de prévention des violences prennent en compte les victimes des deux genres (à la différence des programmes actuels, exclusivement consacrés aux violences subies par les femmes).
- sont consultées des personnalités et associations représentant respectivement les points de vue des deux genres.
 
3. Au niveau des institutions internationales (Conseil de l’Europe, Union européenne, ONU) positionnement du gouvernement français en faveur de cette même réforme des instances et programmes.
 
B. Les textes officiels ne doivent pas privilégier un genre.

dissertation literature review 02/09/2009 10:12

Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!____________________dissertation literature review

SIALMA 01/09/2009 20:43

Coucou toi  , je pense que tu connais mon point de vue sur la questiion  , mais bien ton article ..;A trés bientôt

Will 02/08/2009 20:11

Hommes battus, les oubliés des violences conjugales ? Nathalie Grigorcuik - Commentaire n° 31 - http://laviedeperes.over-blog.com/article-16967115-6.html#anchorComment - « Hommes d’Aujourd’hui » Les défenseurs des droits des hommes et la violence conjugale » (58 commentaires et plus de 100 liens d’articles et Vidéos)

Will 04/07/2009 03:15

J'ai enfin eu le temps d'écouter l'émission sur les hommes battus fait en Suisse


http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=370501&sid=8762712



En général, c'est bien fait, mais la conclusion est dégueulasse. L'animateur termine en disant qu'une étude au Canada a démontré qu'il y avait un homme battu pour 15 femmes. C'est quoi le problème : il n'a même pas pris le temps d'écouter son émission, il n'a pas entendu Denis Laroche parler d'équivalence dans la prévalence de la violence conjugale ? Il me semble que le Québec, c'est au Canada. Ce rapport 1 à 15 est probablement l'info que les auditeurs seront portés à retenir.


Mes meilleures salutations,

Yvon Dallaire, psychologue et auteur
yvondallaire@optionsante.com
http://www.yvondallaire.com
http://www.coupleheureux.com
675, Marguerite Bourgeoys
Québec (Québec) G1S 3V8
+418.687.0245


Will 04/07/2009 02:05



Aide aux Hommes Victimes de Violences Conjugales
 
http://soshommesbattus.over-blog.com/article-33356961-6.html
 
À découvrir ? Merci de nous faire part de vos remarques sur ce Blog.

Will 30/06/2009 11:58


Violence conjugale

Les auteurs ont droit eux aussi à la parole
http://www.midilibre.com/articles/2009/06/29/NARBONNE-Les-auteurs-ont-droit-eux-aussi-a-la-parole-825528.php5#reaction
RAPPELEn France, une femme meurt sous les coups de son compagnon tous les deux jours et demi La priorité de protéger et d'accompagner les victimes de violences conjugales a longtemps occulté la nécessité de traiter aussi les auteurs de ces actes. De nombreuses expériences montrent qu'un travail avec eux est possible et qu'il permet non seulement d'éviter la récidive mais aussi de briser la spirale de la répétition des violences à travers les générations.C'est tout l'intérêt de la convention signée entre le tribunal de grande instance de Narbonne et le Mouvement français du planning familial (1). Son objet : la création d'une permanence d'accueil pour les auteurs de violences conjugales, comme elle existe déjà à Carcassonne et dans une quinzaine de villes françaises.A partir du 7 juillet et une fois par mois, une permanence sera tenue à la Maison des services à Saint-Jean Saint- Pierre pour recevoir des volontaires ou des personnes faisant l'objet d'une injonction de la justice.C'est pour ces dernières que le partenariat justice / planning familial a été conclu, comme une alternative aux poursuites ou pour remplir une obligation de suivi psychologique souvent prononcée en même temps que des peines de prison ferme, avec sursis ou mixtes (2).« Nous allons essayer de systématiser la formule. Si c'est positif, le dossier est classé. Sinon, c'est éventuellement un retour à la prison », explique le procureur Bertrand Baboulenne.Après un ou deux entretiens individuels, ces hommes et quelques rares femmes intégreront un groupe de parole, deux fois par mois.Une équipe de professionnels les écoute : psychologues, éducateurs spécialisés, assistantes sociales, infirmières, conseillères conjugales...Leur mission est d'accompagner les auteurs vers la prise de conscience de leurs comportements et les amener à demander l'aide d'un tiers pour changer.Et ça marche, comme le rappelle le sénateur audois Roland Courteau, auteur d'une loi en 2006 renforçant la prévention et la répression des violences conjugales : « Une expérience de ce type menée dans un autre département montre que seulement 7 % des auteurs ayant participé à ces groupes de parole récidivent ».Le parlementaire étudie une seconde loi qui prendrait en compte la violence psychologique subie par les victimes et ses répercussions notamment sur les enfants.Les violences conjugales sont de moins en moins admises dans notre société. Les femmes n'hésitent plus à briser la loi du silence. Ainsi, depuis un an, le nombre de plaintes a augmenté de 31 % au plan national et de 58 % dans le département de l'Aude. (2) En 2008, 83 procédures pénales concernant des violences conjugales ont été enregistrées. 23 ont été traitées par la voie de poursuites alternatives (rappel à la loi, compositions pénales...). 60 ont donné lieu à des poursuites devant le tribunal correctionnel

Sid MOKHTARI
(1) Les autres partenaires sont la PJJ, l'ASM, le Spip, l'hôpital de Carcassonne, ABP 21 et Cdiff.
 
 
1 commentaire :
 
Quand les mensonges font forces de lois…
Des études très poussées démontrent qu’il y a +- 70 % de fausses accusations et quasi aucune plainte à l’encontre du « criminel » qui a accusé faussement une personne qui, trop souvent, a été détruite sur le plan social, économique, affectif,… Et ça, ce n’est pas normal ! En fait, il y aurait bien +- 30 % de plaintes réelles, fondées... qu'il faut bien sûr prendre en considération sachant que la violence conjugale n'a pas de sexe... et que les femmes sont tout autant violentes que les hommes!
Le premier cas porté à ma connaissance, est celui-ci, lu par des milliers de lecteurs et toujours au TOP 5 des articles publiés par le Blog :
http://laviedeperes.over-blog.com/pages/UNE_MERE_CONDAMNEE_POUR_FAUSSES_ACCUSATIONS_DE_VIOLENCES-34866.html
Le conseil est bien de déposer plainte, immédiatement, au pénal, lors de fausses accusations. Ce conseil est bien expliqué à la page
http://laviedeperes.over-blog.com/article-16967115-6.html#anchorComment

Will 30/06/2009 01:52

Justice pour les Papas
 
Fathers-4-Justice USA
http://www.youtube.com/watch?v=2ckbf-zz4Js&feature=related
L’une de leurs manifestations…

Will 25/06/2009 01:09

Des hommes en vrai : la vidéo intégrale
 
Voici en Avant première : l’intégral gratuit :
 
Retrouvez l'intégralité du documentaire avant sa diffusion et jusqu'au 18 juin prochain.Plus d'infos, des avis de spécialistes, des sondages sur le blog du réalisateur, François Chilowicz !
 
http://programmes.france2.fr/documentaires/index-fr.php?page=des-hommes-en-vrai
 
 

Will 25/06/2009 00:40

La Violence appartient à l’Humanité
 
Bonjour,
 
Personnellement, je considère ces attaques envers les hommes, les pères, les garçons, la famille, les vraies femmes etc... comme étant un crime contre l'humanité.
 
J'ai vraiment l'impression que si les militants de cette cause adopteraient une attitude beaucoup plus robuste et ferme en utilisant des expressions qui correspondent vraiment à la gravité du crime, cette cause pourrait avancer beaucoup plus rapidement. Je crois qu'il serait important que les militants démontrent qu'ils sont profondément en colère et qu'ils ont raison d'être en colère contre une élite gauchiste mondiale et totalitaire qui provoque plusieurs guerre entre les classes sociales dont entre autre la guerre des sexes et la guerre contre les hommes et tout ce qui est masculin afin d'obtenir d'avantage de pouvoir et pour contrôler d'avantage les populations. La guerre des sexes n'est qu'une invention d'une élite mondiale totalitaire fondée sur le mensonge pour mieux contrôler le monde et rendre les gens encore plus pauvres et d'avantage dépendants de l'état.
 
Les femmes aussi sont largement perdantes dans cette guerre des sexes ou guerre de classes sociales provoquée par une élite mondiale totalitaire qui vise à contrôler le monde de façon totalitaire et malhonnête. Voir des articles sur le Nouvel Ordre Mondial qui vise à diviser les groupes sociaux pour mieux régner et contrôler le monde en utilisant les techniques développées par Karl Marx (Marxisme).        
 
Je crois qu'il serait très important que les militant considèrent les actions de cette élite mondiale totalitaire comme étant un "crime contre l'humanité" et qu'ils adoptent des attitudes et des expressions qui correspondent à la gravité des crimes commis et aussi au niveau de colère qu'ils devraient normalement ressentir. Cette élite mondiale vise à contrôler la conscience des gens avec leur pouvoir médiatique. C'est criminel.
 
Vous avez tout mon respect Monsieur pour investir du temps dans cette noble cause.
 
Il faut sauver l'humanité de ces charognards et ces charognardes qui veulent contrôler le monde. L'humain doit demeurer libre et doit avoir une conscience libre et non pas une conscience imposée par un état totalitaire et profondément malhonnête intellectuellement.
 
Louis Tremblay
Humaniste
 

Présentation

  • : Le blog de la Vie de Pères
  • Le blog de la Vie de Pères
  • : Droit fondamental des parents, des enfants, à un logement suffisant, à la dignité humaine…
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives