Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 13:41

Sauvons Marcel !

 

Sauvons aussi notre Justice !

 

Tout le monde a le droit mais aussi le devoir

de se révolter et de lutter

contre l’oppression de qui que ce soit, et où que ce soit !

 

Il y a 20 ans, un père de famille a connu l’horreur des crimes de pédopornographie.  Il s’est engagé dans un noble combat, celui de traquer et de dénoncer ces criminels. 

 

Après la Marche Blanche de 1996, où plus de 300.000 personnes se sont révoltées à Bruxelles, des Parents, de tous pays, se sont mobilisés pour traquer et pour dénoncer ces criminels.  

 

Depuis 1998, cet homme n’a cessé de connaître des ennuis avec la justice, à la suite de fausses accusations contre lui, pour le faire taire !

 

Il fut condamné lourdement à torts !  Les Instances d’Appel et de Cassation n’ont rien changé à sa condamnation.

 

Il est entré en Prison pour 4 ans, malgré son état de santé qui ne permet pas l’incarcération en prison.  Il a décidé de faire la grève de la faim et de la soif pour se révolter contre cette infamie judiciaire.  Il est entré dans le coma.  Il n’a plus que quelques jours à vivre ou quelques heures. 

 

Des représentants de la Justice ont donc commis un crime de plus : un assassinat afin de faire taire cet homme qui a dénoncé un réseau de plus de 90.000 enfants exploités sexuellement. C’est aussi pour ne pas devoir enquêter sur les Réseaux de Pédophilie.

 

La Prison refuse les visites de ses proches et même de sa fille.  Elle doit prouver qu’elle est bien sa fille, et faire une demande écrite.  Les proches sont obligés de fournir une demande écrite, avec une attestation de composition de ménage et un certificat de bonne vie et meurs.  Alors que pour les autres prisonniers, le dépôt de la carte d’identité suffit !  

 

Aujourd’hui, nous comprenons tous la raison pour laquelle des représentants de la Justice Belge ont refusé de poursuivre les enquêtes sur les réseaux de pédocriminels, afin de pouvoir refuser officiellement l’existence de Réseaux de pédophiles.  

 

La Justice Belge, représentée par de tels fonctionnaires, risque de verser encore plus dans l’esprit de Malfaisance Sociale et Nationale !

 

Les Parents militants de plusieurs pays ont décidé de se mobiliser pour demander des comptes à la Justice à l’encontre des actes intolérables de criminels en cols blancs.

 

Il est temps de donner un sérieux coup de balais dans les Palais de Justice !

 

Pour plus de détails et réactions : http://droitfondamental.eu/

 

__________________________

De 1942 à 1943 j’ai failli mourir dans le ventre de ma mère se révoltant en luttant contre l’oppression des Nazis !

Aujourd’hui, de 1994 à 2008 je suis encore obligé de me révolter et de lutter contre l’oppression d’État qui détruit l’avenir et la vie de milliers de citoyens.  

C’est une Honte Nationale !

Ça n’arrive pas qu’aux autres !  Nous devons réagir si nous sommes humains

 

http://translate.google.fr/translate_t#

Partager cet article

Repost 0
Published by Will - dans Société
commenter cet article

commentaires

Will 29/06/2009 11:12

Pas de nouvelle de Marcel Vervloesem ce soir: est-il mort?
Stefaan De Clerk, Ministre de la Justice belge a levé la sanction arbitraire qui a maintenu Marcel Vervloesem dans un bloc disciplinaire de la prison de Bruges depuis près de sept mois. Il a autorisé son retour à la prison de Turnhout, pour lui octroyer "des conditions de détention plus humaines", en l'attente de la décision du Tribunal d'Application des Peines, pour sa demande de libération conditionnelle, basée notamment sur la convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.
Lire la suite sur :
http://droitfondamental.eu/001-marcel_est_il_mort___fr.htm
 

Pascal Maoloni 26/06/2009 22:50

Au royaume de l'aberration mentale...
Pascal Maoloni ------------------------------------------------------------------------ En Belgique, les mensonges sont tellement fréquents que les mots n'ont plus aucun sens. Blanc veut dire noir et noir veut dire blanc. Le gouvernement démocrate-chrétien n'a rien de démocrate ni de chrétien, et son ministre de la justice Stefaan De Clerck, qui n'a rien de juste, veut absolument que Marcel Vervloesem meure rapidement en prison. Autrefois, les décisions de justice visaient a protéger les valeurs de la société, les victimes, et les enfants. A présent l'intention est la protection des criminels. Donc il faut que Mr Vervloesem disparaisse pour que les pervers pédophiles puissent continuer sans problème a violer, torturer, massacrer, prostituer des enfants. Les justices belge, française et européenne ont bien reçu les 21 CDs qu'il leur a envoyées, dans lesquels chaque photo est une preuve de l'horreur infligée a des jeunes êtres qui ne pouvaient ni s'enfuir ni se défendre. Ensuite rien,rien du tout. La justice belge a affirme que ces pièces a conviction ont été "égarées", disparues donc pas de preuves. La justice française a prononce un "non-lieu" au motif mensonger que les photos n'étaient pas récentes. La justice européenne elle... n'a rien déclaré. Et Mr Vervloesem agonise sous les yeux des gardiens, par manque de traitements médicaux. Il n'y a donc plus d'état de droit, plus de valeurs morales, plus d'humanité. Ne restent que les mensonges, les trafics, les procès truqués, la corruption au plus haut niveau, l'hypocrisie extrême des actuels détenteurs de pouvoir. Les garants de la civilisation sont devenus protecteurs des pires criminels : ceux qui inspirent le dégout même chez les autres criminels. Et voila qu'en Belgique ce genre de psychopathes trouve des officiels au plus haut niveau pour les couvrir ! Comment ce pays et son cadre plus large, l'Europe ont-ils pu tomber si bas ? Comment est-il possible que les multiples observateurs et témoins de cette déchéance puissent trouver que le mieux qu'ils ont a faire, c'est de ne rien faire ? Les mensonges de la propagande officielle se suivent et se ressemblent, et le peuple belge non plus ne trouve rien a y redire : Dutroux était un individu isolé, Mr Vervloesem est un violeur de jeunes, et après que leur père ait violé ses deux fillettes Fiona et Milla, c'est lui qui reçoit la garde des enfants tandis que la mère, Maria-Pia Maoloni qui essayait de les protéger se retrouve interdite de contacts et de séjour en Belgique. Mais la Belgique n'a pas l'exclusivité de ce genre de logique foncièrement viciée : lorsque la petite britannique Maddie a disparue au Portugal, les autorités n'ont voulu trouver pour accuser que les parents. Lorsque Patricia Poupard en France a voulu protéger son fils après qu'il ait été violé à l'âge de trois ans par son père, c'est elle qui s'est retrouvée en prison puis en "traitement" psychiatrique forcé comme si c'était elle la malade, tandis que le père recevait la garde de l'enfant, lui permettant ensuite de surcroit de le prostituer. Drôle comme toutes ces histoires on ne peut plus écœurantes se ressemblent. Qui, quoi va mettre fin au cauchemar ? Qu'attend-t-on pour intervenir, ou que l'on soit ? Faut-il encore plus d'histoires affreuses, encore plus d'atrocités commises parce qu'on n'est pas encore tout a fait sur qu'il s'agit de la vérité ? Personne ne voulait non plus croire que les Nazis étaient allés jusqu'à créer des camps d'extermination assassinant des gens par millions, on pensait qu'il s'agissait d'exagérations. Mais lorsque les Alliés ont ouvert les portes de ces camps, le spectacle et la puanteur n'ont plus laissé aucun doute. Maintenant, à notre époque, les charniers d'enfants massacrés existent bien, mais, tout comme sous le régime nazi il ne faut pas en parler, il faut faire comme si tout était normal donc décent, donc acceptable. Et on continue donc le train-train quotidien des apparences rassurantes tandis que les dérangés mentaux peuvent continuer à donner libre cours a leur vices : l'hypocrisie est la science la plus développée en Europe en ce brillant début du 21 ème siècle. Et tant pis si les gens de bien doivent mourir s'ils persistent a vouloir faire comme Mr Vervloesem leur devoir. Au royaume de l'aberration mentale...

Will 02/06/2009 11:59

LE RESEAU PEDOCRIMINEL DE ZANDVOORT:
L'AFFAIRE VERVLOESEM SUR BMFTélévision françaiseKarl Zéro en s'entretiendra avec le journaliste Serge Garde au sujet des traitements réservés au l'activiste Marcel Vervloesem par les autorités belges
 
BFM, mercredi, 3.6.2009 - 22 h
 
http://www.bfmtv.fr (à voir sur Internet)Aujourd'hui Paul Van Buitenen, membre du Parlement Européen, rencontrera Marcel Vervloesem à la prison de Bruges
 
 

Will 05/03/2009 16:12

Marcel Vervloesem: opération réussie!
Quatre blessures près de la aorte ont été cautérisées avec succès.
À lire sur http://droitfondamental.eu/001-operation_reussie-FR.htm
 
Bon rétablissement, Marcel !
Nous sommes de tout cœur avec toi !
 
Goed herstel, Marcel! Wij zijn met u allen mijn hart!
 
Nous prions pour que la Justice puisse reconnaisse son erreur et nous continuons à dénoncer le fait que le système judiciaire favorise la criminalité organisée.
 
Wij bidden dat de rechter erkent zijn fout en we blijven aan de kaak dat het justitiële systeem bevordert georganiseerde misdaad.
 
N'hésitez pas à lui envoyer une carte postale à l’hôpital St Jean de Bruges, car ça le soulagera de savoir que sa vie n'a pas été écourtée en vain:
Stuur een kaartje naar het ziekenhuis St. Jean de Bruges, want het zal de wetenschap dat zijn leven niet was ingekort tevergeefs:
Marcel Vervloesem AZ Sint-JanRuddershove 108000 Brugge

Will 23/01/2009 21:08

Marcel Vervloesem, otage du droit à l'information
 
Bruxelles, le 22 janvier 2009
La direction de la prison de Bruges a menacé Marcel Vervloesem de sanction, s’il ne parvenait pas à obtenir la censure d'informations le concernant sur Internet. La prison nous apprend la première sanction: l'interdiction de visites des personnes qui se relayent pour le convaincre de vivre, possiblement même de téléphone, car il ne nous a pas appelé.
Quand Marcel Vervloesem a été appelé à faire quatre ans de prison pour des crimes qu’il était physiquement incapable d’exécuter, il a reçu des appels téléphoniques anonymes quotidiens de deux magistrats, qui lui ont parlé des pressions opérées pour le faire condamner à tout prix. L'un lui a expliqué que le test du détecteur de mensonge réalisé sur le premier de ses accusateurs faisait apparaître un tel mensonge, qu’il y a eu ordre d’arrêter les huit autres, pour prévenir que lui, l'accusé, soit le seul reconnu comme disant la vérité. L’autre lui a dit avoir été dégradé à la position de juge de Paix, pour avoir protesté. Ceci confirme les violations de la séparation des pouvoir à la mode Fortis et Sabena, qui proviennent directement des ministères.
Le traitement de Marcel Vervloesem est motivé par la volonté de prévenir le jugement de centaines d'affaires similaires à celle de Dutroux, qui figurent dans le dossier Zandvoort, exposé par son ONG en 1998. Son incarcération est rapidement apparu avoir eu pour but de prévenir qu’il ne puisse survivre le temps imparti au Tribunal Européen des Droits de l’Homme pour le libérer. Son hospitalisation n'a été autorisée qu'entre la vie et la mort, dans le plus grand secret, strictement le temps de le réanimer. Il a survécu par miracle, à 89 violations des recommandations du Conseil de l'Europe.
Ses co-détenus au centre médical de la prison de Bruges lui ont raconté les modalités de sanctions, inspirées du film "Else, la Louve des SS". Ils sont déshabillés, attachés nus, pieds et poings menottés aux quatre coins d’un lit durant 9 jours, leur état contrôlé quotidiennement par un médecin et la directrice de la prison.
La prison a alors été confrontée à la difficulté d'avoir un détenu activiste des Droits de l'Homme et soutenu par des organisations qui brisent la censure. Elle a trouvé une solution en divisant son infirmerie en deux sections, l'une pour les patients à l’état végétal, l'autre à l'étage supérieur, pour les prisonniers en revalidation, ou aux bras et jambes cassés. Marcel a été confiné dans le quartier 61, réservé aux prisonniers végétaux, de manière à prévenir qu'il puisse dialoguer avec des personnes qui ont toute leur tête. Ceci explique le nombre de zombies qui déambulent dans cette infirmerie.
La veille, le 18 novembre 2008, Marcel avait rencontré le médecin de la Commission de l’Euthanasie, pour mettre un terme aux conditions de détention inhumaines, faute de soin. Il lui a dit qu'il lui suffisait de remplir un formulaire pour décharger les médecins, d'arrêter ses médicaments et de manger normallement, pour avoir une euthanasie en 10 jours, sans que personne ne puisse l'arrêter. Marcel a alors remplis le "formulaire euthanasie", et suivi ses conseils. Il a accepté de reprendre ses médicaments, quand le ministère de la justice a fait mine de lui accorder les soins médicaux dont sa survie dépend,
Ce n’était qu’un leurre. Entre-temps, son régime pour diabétique a généré une gangrène, suivie d'une atrophie musculaire irréversible. Marcel n’a pas eu le privilège de Marc Dutroux en 2001, qui avait été offert 200 Km d’hélicoptère sous les feux de la presse, pour que l’hôpital St Jean de Bruges contrôle son diabète. Les traitements de faveur à Marc Dutroux permettent à la Belgique de montrer un haut niveau de civilisation. Mais Marcel n'a même pas eu le droit de voir les spécialistes de Marc Dutroux, pourtant à 3 Km de son lieu de détention.
L'enquête du Werkgroep Morkhoven a fait apparaître une politique globale qui permet à l'état de faire des économies sur les soins de santé et les allocations de survie aux prisonniers. Le rapport de la surpopulation carcérale justifie l'application d'une méthode de lavage de cerveau, pour contrôler les prisonniers à un coût minimum, avec le personnel minimum. Elle consiste en des tortures mentales, qui invitent les prisonniers à s’écraser ou se suicider. Ils sont constamment niés leurs droits. Ils sont sous-alimentés. Ils sont menottés sur la table d’opération. Il leur est imposé de la lumière nuit et jour de manière à ce qu’ils ne puissent dormir. Ils sont exposés au mépris du public dans les hôpitaux par des mesures injustifiables, etc.
Marcel a été objet d'une centaine de sanctions arbitraires depuis septembre 2008, en violation de tous les règlements, car sans jugement ni droit à la défense. Il lui a été imposé 34 jours d'isolement, dont 2 jours en cellule "d'observation" et 63 jours dans la section réservée aux prisonniers quasi lobotomisés, sans droit aux contacts sociaux avec des prisonniers normaux. Il est donc compréhensible qu'il ait décidé de procéder à la fausse euthanasie, le 1ier février.
Marcel, qui n’a jamais eu de contrôle sur nos organes de presse, a été menacé par un directeur de cette prison, de sanction à moins qu’il ne parvienne à nous faire retirer de nos articles l’expression "tentative de meurtre", pour qualifier les traitements sous la responsabilité du Dr Van Mol, responsable des soins de santé dans toutes les prisons belges.
Il est impossible de cacher qu’un homme soit poussé au suicide en prison, sans se rendre complice d'un crime que la justice belge qualifie d’homicide. Marcel a alors à nouveau été objet d'une sanction arbitraire, sans droit à la défense. Il a été confiné dans sa cellule 24 heures sur 24, alors que son médecin traitant à la prison, lui avait prescrit huit sorties de sa cellule par jour, dont trois en plein air. Le courrier susceptible de trop lui remonter le moral, a été retourné à l'envoyeur, refusé par la prison après avoir été ouvert. Il n'a trouvé aucune raison de prolonger son calvaire de 10 jours. Il a débranché sa pompe d’insuline ce 19 janvier. Heureusement, son fils adoptif a pu lui faire changer d'avis.
Pour la première fois, ce 22 janvier, la prison a "respecté le réglement". Marcel devait passer deux fois devant la Commission des Sanctions, l'une pour avoir débranché sa pompe à insuline, l'autre pour avoir répondu à la nouvelle de la première, que connaissant la Princesse, elle ne raterait pas l'occasion pour en faire un bel article sur Internet. Cette comission de sanction est injustifiable, puisque le Dr Van Mol a été déchargé de ce suicide par Marcel Vervloesem le 19 novembre 2008, par son propre formulaire d'euthanasie. Marcel Vervloesem est interdit de toute autre visite que celle de sa famille durant un mois, sachant que sa famille a de grande difficulté de venir de si loin. Il ne pourra plus revoir ses amis et les représentants d'ONG qui se relayaient pour lui rendre visite autant que ce peut, afin de le convaincre de vivre, en dépit de tous les efforts de la prison pour le persuader que la mort était plus douces que leurs traitements.
Les organismes qui soutiennent le droit fondamental estiment que le Dr Van Mol devra répondre de la mort de Marcel Vervloesem, si elle doit survenir avant qu'il ne soit libéré pour raison de santé.
Une spécialiste hollandaise des prisons, qui avait été chargée par la Commission Européenne d'évaluer les droits de l'homme dans les prisons en roumaine, afin de juger son admissibilité dans l'Union a dit:- Les prisons Roumaines ne sont pas parfaites, mais rien à comparer à ce qui ce passe ici. Ce n’est pas qu’une honte pour la Belgique: c’est une honte pour l’Europe.
La Cour Européenne des Droits de l’Homme a récemment rappelé que c’est le peuple, par voix de ses magistrats, qui prononce les sentences. Vous trouverez dans ce lien, la plainte avec les noms des personnes que la justice – donc le peuple belge – a blanchis, en ne retenant que pour seul coupable, l’homme condamné à mort, après qu’il ait exposé le réseau Zandvoort. Nous les appelerons donc, selon cette vérité judiciaire, les INNOCENTS DE ZANDVOORT.
Version originale : http://droitfondamental.eu/001_Marcel_Vervloesem_otage_du_droit_a_l_information-FR.htm

CJ 08/12/2008 14:01

5ième hospitalisation secrète de Marcel Vervloesem
C'est la cinquième fois que Marcel Vervloesem est hospitalisé en urgence en deux mois, sans que sa fille ne soit avisée du danger à sa vie. Il se trouve actuellement dans la zone de non droit de l’hôpital universitaire St Jean de Bruges, depuis jeudi au moins et prêt à être renvoyé en prison. Ceux qui croient en Dieu disent qu'il survit par miracle; les autres disent que c'est de la comédie, car il devrait déjà être mort. La santé de Marcel Vervloesem est-elle devenue un secret d'état pour cacher cinq hospitalisations d'urgence à sa famille en si peu de temps?
Marcel Vervloesem a été condamné pour des faits que la médecine le reconnaît physiquement incapable et incarcéré malgré la contre-indication de neuf médecins, y compris l’expert judiciaire désigné par le tribunal. Son véritable crime est d’avoir apporté la preuve de la corruption qui couvre l’exploitation sexuelle d’enfants, avec photos et liste de tarif : 100$ le viol, 250$ pour deux hommes, 300$ pour un bébé qui peut "avaler", 400$ pour une vierge de cinq ans, etc.
Plusieurs médecins ont renoncé au serment d’Hippocrate en voyant l’ennemi des maffias. Cela lui a coûté trois métastases, suite à un cancer qui lui a été caché lors d’une précédente incarcération illégale. Actuellement, les prises de sang quotidiennes en prison semblent n’avoir servi qu’à observer la destruction de ses reins, puis de deux valves cardiaques et de son sang.
L’hôpital St Jean, dont la priorité est d’offrir "des soins de qualités", l’avait renvoyé en prison, avec une hémorragie interne. Jeudi, il était impossible de savoir s’il avait été hospitalisé pour le rattacher à un rein artificiel d’une part et des menottes d’autres part, où si s’il était une fois de plus, à l’article de la mort. J’ai alors demandé à la téléphoniste de parler au responsable du service de dialyse, qui est le Dr Mario Schurgers (photo de gauche). Il semblait fort nerveux. Il refusait de dire où et quand il serait possible de voir Marcel. Il nous fallait prendre rendez-vous avec le Dr Stefaan Vandecasteel (photo de droite), qui est responsable de lui.
Le barrage au droit de visite a persisté trois jours, dans une comédie macabre d'infirmières qui jouaient à la police. Elles répétaient que le Dr Vandecasteele et son patient n’étaient pas là, certaines en gloussant de rire. Quand la prison a confirmé qu’elles mentaient, le Dr Vandecasteele était là, mais ne pouvait pas nous parler, comme son chef de service l'avait assuré. C’était "un cas spécial", disait cette infirmière. La violation de ses droits de patient incomberait à la prison… et non au médecin [responsable], elle a rajouté.
Marcel Vervloesem est donc hospitalisé, non pas pour la dialyse résultant du défaut de soins, mais en raison de l’hémorragie interne qui persiste depuis 15 jours. Il s’avère que la suspension du droit de visite était réservée au Werkgroep Morkhoven, l'ONG qui ne respecte pas la censure. On nous reproche de diffuser une information crue, tranchée à la hache et sans considération pour les avantages sociaux/politiques de renoncer aux droits acquis.
Les médecins sont nerveux, mais l'état l'est aussi. Le bureau de Marcel Vervloesem a été cambriolé, apparemment par la bande que l'actuel président du conseil de la police avait payé pour la cabale qui l'a mené en prison. La police est intervenue pour arrêter le tapage nocturne des cambrioleurs, mais pas pour arrêter le cambriolage. Il était donc préférable, si possible, que Marcel meure avant de pouvoir dire ce qu'il avait laissé dans bureau local de l'ONG, mais ça n'a pas marché.
Un homme est mené à la mort depuis trois mois, non pas par la "stricte application du règlement", selon la version officielle déjà préparée, mais par la violation volontairement de 33 lois belges et européennes sur le droit des prisonniers. Ces violations ont été additionnées à des violations du Serment d'Hippocrate et de l'assistance à personnes en danger garantie par les services publics nationaux et internationaux subsidiés par l'Europe pour assurer le respect des droits de l’homme. Même le Comité contre les tortures de l’ONU, ne semble pas insister, ainsi que le permet sa mission, pour que "l'Etat partie concerné de prenne des mesures pour éviter que la victime présumée de la violation ne subisse un préjudice irréparable."
Attention: Le prix des enfants est un document exposé par l'ONG de Marcel Vervloesem pour prouver l'existence du commerce d'enfant, que la Belgique persiste à nier. Ce document ne doit pas être lu par les - de 18 ans et est vivement contre-indiqué aux personnes sensibles.
Infos sur www.droitfondamental.eu
 

Ed 15/11/2008 15:00

Regardez la vraie police de Québec : « Le nombre de plaintes déposées au Commissaire à la déontologie policière a augmenté de 13 pour cent au cours des cinq dernières années, a rapporté le Journal de Québec. » Toute l’info sur : http://www.canoe.com/infos/societe/archives/2008/11/20081111-234349.html
Alors… vous les journalistes, ne ventez plus la police du Québec !
Écrivez la réalité sur la police, n'induisez plus en erreur la population du Québec. La vérité dérange seulement les criminels et leurs complices.
Réveillez-vous et écrivez la réalité de nos jours, car on vit dans un État policier et totalitaire ou n'importe qui peut être arrêté sur les mensonges des gens perturbés et malades mentaux (borderline)!!!...
Ici au Québec des certaines policiers protègent les criminels pour procurer du travail aux avocats, à la police, aux juges; mais les vraies criminels sont en libertés, les prisons sont pleines d’innocents victimes de ce système d'injustice qui défend leurs enjeux monétaires et de détruire l'être humain… seulement pour l'argent !

Will 02/11/2008 19:19

Marcel Vervloesem est aux soins intensifs. L'Italie espère le secourir
 
Incarcéré pour des crimes que la médecine le reconnaît incapable d’exécuter,… pour la deuxième fois, en trois semaines, Marcel est hospitalisé dans un état critique. Ses battements de coeur sont très faibles. Ses pieds sont menottés…
(…).
 
Le Professeur Giorgio Gagliardi, vient de Milan pour le voir. Il souhaite rencontrer les médecins désignés par la justice pour prendre soin de son patient, afin d’éclaircir la situation, sur le plan médical et technique. Marcel a été privé plusieurs fois de l’insuline qui est indispensable au contrôle de son diabète. Le taux de sucre dans son sang est monté et descendu, de 420 à 20% de la norme. Il risquait à chaque fois, coma et attaque cardiaque… (…).
La mort de cet homme avant que le tribunal européen des droits de l’homme ne puisse anéantir sa condamnation surréaliste, donne espoir à la Belgique d'étouffer la procédure avant d'être condamnée dans un dossier particulièrement sensible. Les autorités belges parlent déjà de renvoyer Marcel Vervloesem en prison s’il survit.
Lire la suite sur : http://www.droitfondamental.eu/001-2ieme_hospitalisation_en_3_semaines-FR.htm

hommelibre 27/10/2008 22:00

Actuellement un juge qui commet une faute ne peut être poursuivi personnellement. J’affirme que c’est une prime à l’irresponsabilité et au sentiment de toute puissance. Au sujet de l'immunité des juges j'ai des propositions concrètes.
Il faut considérer d'abord que la justice est la gardienne des valeurs de la société, y compris des sanctions en cas de faute d'un citoyen. L'immunité des juges leur évite d'être soumis à la même règle de la sanction en cas de faute, ce qui est en soi un déni même de leur mission qui est justement de sanctionner les fautes. C'est un très mauvais exemple de démocratie, de nature à détourner les citoyens du respect de l'institution.
On sait aussi que le Conseil Supérieur de la Justice, organe de surveillance des magistrats, ne remplit pas son rôle et protège ses pairs. Il faut donc une autre voie de protection des citoyens.
Une réforme du Conseil Supérieur de la Magistrature est aussi à envisager: il devrait être composé d'une majorité de non juges, car en l'état son objectivité n'est structurellement pas garantie.De plus les juges prêtent serment devant les députés. Dans les cas notoires où le serment est bafoué ils devraient pouvoir faire l'objet d'une enquête par les députés, et le cas échéant d'une destitution. On doit pouvoir destituer les juges qui dysfonctionnent.C'est le minimum que l'on peut attendre d'une démocratie moderne.

will 27/10/2008 01:45

Marcel Vervloesem: coma et question parlementaire
Il a été avisé d’une visite du Comité contre les Tortures de l’ONU, au moment où il était hospitalisé. Son régime de terroriste a été levé. Il est à l’infirmerie, dans une salle commune avec deux autres prisonniers pour compagnie. Les infirmières sont très gentilles avec lui. Il a reçu 136 cartes d’anniversaire, y compris du Japon et de Russie. Il remercie toutes les personnes qui ont pensé à lui.
À lire sur http://www.droitfondamental.eu/001-Marcel_vervloesem-coma_et_question_parlementaire-FR.htm

will 27/10/2008 01:30

08 octobre 2008 - 07 Question de Mme Zoé Genot au vice-premier ministre et ministre de la Justice et des Réformes institutionnelles sur "la disparition de cd-roms pédopornographiques" (n° 7191) -
 
07.01 Zoé Genot (Ecolo-Groen !) : Madame la présidente, monsieur le ministre, en 2001, à l’occasion des grandes enquêtes sur les affaires de pédopornographie, une bonne vingtaine de cd-roms avaient été remis à la Justice. Ils étaient particulièrement abominables puisque l’on pouvait y retrouver, d’après la police fédérale, 88.539 enfants soumis à des crimes sadiques et pédopornographiques. Il s’agissait de bébés, d’enfants torturés, d’adolescents violés. Ce matériel sulfureux et dangereux fut donc transmis à la Justice. La personne qui a transmis ces cd, Marcel Vervloesem, a été condamnée à quatre ans de prison dans l’affaire Zandvoort.
 
Lire la suite sur http://www.droitfondamental.eu/001-Question_parlementaire_Zoe_Genot_Zandvoort_1-FR.htm

JA 17/10/2008 23:14

Ultima lettera di Marcel Vervloesem prima di cadere nel coma - leggere on-line
Ridicolizzato dalla stampa, trattato praticamente da analfabeta, condannato in base alla relazione d' un medico che riduce il suo quoziente intellettuale al 82%, imprigionato per crimini che la medicina lo riconosce fisicamente incapace di fare ed attribuito un regime di terrorista, aveva scrivono della sua cellula di isolamento di Bruges…

JA 17/10/2008 23:04

Dernière lettre de Marcel Vervloesem avant de tomber dans le coma - lire en ligne
Ridiculisé par la presse, traité de quasi illettré, condamné sur base du rapport d'un médecin qui réduit son quotient intellectuel à 82%, emprisonné pour des crimes que la médecine le reconnaît physiquement incapable de faire et attribué un régime de terroriste, il avait écris de sa cellule d'isolation de Bruges...
Last letter of Marcel Vervloesem before he fell into coma - read on line
Ridiculed by the press, said "quasi illiterate", condemned on the basis of a doctors' report who reduces his intelligence quotient to 82%, imprisoned for crimes that medicine recognizes he is physically unable to do and allotted a terrorist regime, he had written from his Bruges isolation cell…

NX 17/10/2008 00:51

Sans le Tribunal Européen des Droits de l’Homme, il n’y a plus de justice possible en Belgique ! Alors… quoi !?

JA 15/10/2008 23:41


Comme elle l’a déjà démontré depuis des années et à plusieurs reprises, la justice belge ne garantit pas le respect des droits de la défense. Pour rester crédible, il faut orienter le débat sur le respect des droits de la défense. Le Tribunal Européen des Droits de l’Homme devient une partie intégrante de la justice belge.

JM 14/10/2008 00:15

"On ne saurait tolérer que les tribunaux qualifient les faits en fonction des résultats qu'ils souhaitent obtenir dans le cas d'espèce car dès lors que l'impressionnisme tient lieu de règle, le déclin du Droit n'est pas loin..." Professeur Roger PERROT in Revue Trim. Droit Civil  1984 page 559

MI 10/10/2008 16:36

Dominique WIEL refusait de parler avec les menottes et chantait "la Marseillaise" devant le juge : http://laviedeperes.over-blog.com/article-18813699.html dans l’Affaire conditionnée par l’abus de pouvoir judiciaire, esprit de malfaisance sociale et de massacre à la tronçonneuse, pardon, à l’ordonnance, au procès d’Outreau !!!...
Dominique WIEL était – AUSSI -- accusé à tort.

Jan Boeykens 10/10/2008 13:52

Concerne la question parlementaire de Zoé Genot à ministre de la justice Vandeurzen:

Je ne sais pas qui est le plus à plaindre: Marcel Vervloesem de notre association qui est enfermé comme un chien dans une cellule d'isolation de la prison de Bruges mais qui a encore sa fierté ou le ministre Vandeurzen qui sait que Marcel est innocent mais qui se sent obligé de mentir pour garder ses amis-voleurs de pédo porno de la justice...

HB 10/10/2008 12:57

Il est temps d'organiser un action photographique devant le ministère de Vandeurzen. Quel menteur ! Et ça pour un ministre !

ah 09/10/2008 22:04

Het feit dat de minister van justitie zelf akkoord is met het feitdat, om hun leugens te verbergen, een onschuldige (Marcel Vervloesem)in de gevangenis opgesloten blijft, bewijst dat zij geen enkelscrupule hebben om iemand te vermoorden als het moet. Jan

jan 09/10/2008 22:01


Zelfs nu moeten ze nog liegen !  Dat bewijst dat zij zelf in dezezaken betrokken zijn ! Jan

JWS 09/10/2008 15:06

The Minister Vandeurzen is now on the global showcase of the social evil!

ap 09/10/2008 14:59

Madame GENOT, au nom des citoyens humains, je grave, ici, les plus vifs remerciements pour tout ce que vous faites en Belgique, en Europe,… pour un monde meilleur ! Pour un monde plus juste !  Pour un monde plus humain !  Si tous les hommes et les femmes politiques avaient votre valeur… nous n’en serions pas là ! Les citoyens ont soif de justice et attendent patiemment. Mais il arrivera bien un moment où leurs patiences arriveront à terme ! Attention… nous approchons à grand pas d’un grand moment critique ! Bonne continuation et bien à vous. Un observateur.

jan 09/10/2008 13:43

Le fait aussi, que le ministre de la justice lui-même, est d'accordqu'un homme innocent (Marcel Vervloesem) reste au prison pour cacherleurs mensonges, preuve qu'ils n'ont aucun scrupule de meurtrier. Jan

will 09/10/2008 12:35

From: GENOT Zoe Date: 9 okt. 2008 11:24Subject: CD Roms pédopornographiques : question parlementaire au Ministre VandeurzenTo: GENOT Zoe
CD-ROM pédopornographiques…traitement peu clair
En 2001, une vingtaine de CD pédopornographiques étaient donnés à la police. En 2003, un rapport de l'ONU indique qu'Interpol n'a pas reçu de demandes officielles pour les analyser, les comparer à leur base de données. Interrogée en 2003 et 2005, la précédente Ministre de la justice s'emmêle dans ses réponses. Le Ministre de la Justice Vandeurzen précise, lui, que les CD ont été transmis à Interpol et traités. Et que contrairement à ce qu'avance le Conseil Supérieur de Justice, aucun document n' a disparu…Lien vers la question et la réponse du ministre :http://www.zoegenot.be/CD-Roms-pedopornographiques.html Zoé Genot, députée fédérale ECOLOrue de Louvain 21, 1008 Bruxellestel 02.549.90.59, fax 02.549.87.98, zoe.genot@ecolo.behttp://www.zoegenot.be/http://www.ecolo.be/

Will 09/10/2008 13:38



http://translate.google.fr/translate_t#


 


Même maintenant, ils doivent mentir ! C’est donc la preuve qu’ils sont impliqués dans ces affaires !


 


Zelfs nu, moeten zij gelogen! Dus dat zij betrokken zijn in deze gevallen!


 


Even now, they must lie! So that they are involved in these cases!


 


Anche adesso, essi devono mentire! In modo che essi sono coinvolti in questi casi!


 


現在でも、彼らに位置する必要があります!それでかれらはこのような場合に参加しています


 



HN 30/09/2008 23:41

Comment on détruit un homme : c’est le même procédé qui nous est appliqué ! En effet, pour pouvoir divorcer entièrement à leur avantage, pour plus de 10.000 d’entre-nous, nos ex-épouses nous ont accusé des pires actes : nos violences sur elles-mêmes, nos viols sur nos enfants et nos déséquilibres mentaux. Avec un tel profil, il nous est impossible d’être crédible aux yeux des autres et il nous est très difficile de nous unir, en tant que pères violés et spoliés par la justice, afin de dénoncer ces abominations. Depuis 1994, nous y arrivons petit à petit. Donnez-nous votre témoignage et/ou celui que vous connaissez bien sur http://laviedeperes.over-blog.com/article-21960745.html - Réagissez, car ça vous pend aussi au nez !   

PT 30/09/2008 22:38

Oui, nous osons le faire ...

La délation est un acte inacceptable, très souvent commis à l'encontre des plus faibles, qu'ils soient blancs, noirs, jaunes, arabes, juifs, catholiques ou de quelque minorité que ce soit.
La dénonciation, quant à elle, est un acte civique d'alerte contre les abus des élites et de tous ceux qui pensent être au-dessus des lois.
On rencontre la dénonciation sous le nom de "whistleblowing" dans les pays anglo-saxons (Allemagne, Canada, USA) où elle est considérée comme un acte civique entraînant très souvent une protection des autorités officielles.
Le Whistleblowing ne doit pas être mélangé avec le système de délation que les sociétés américaines sont en train d'instaurer dans les entreprises pour que les employés se dénoncent entre eux. Dans ce cas, il s'agit de délation pure et dure (comme le ratting aux USA (to "rat" on somebody), c'est cette délation-là qui est totalement inacceptable et qui vient d'être refusée par la "CNIL" à Mac Donald qui a osé faire cette requête honteuse.

Nous voudrions également ajouter qu'en France, à l'opposé des pays anglo-saxons, (exclusivement en France) le mot "dénonciation" a été mélangé dans son sens avec le mot délation, au plus grand profit des escrocs et autres crapules, qui ont de ce fait réussi à faire passer une sorte d'interdit moral sur la dénonciation civique, et ceci, à leur plus grand profit, bien sûr !
Ceci étant dit, le droit à la dénonciation devrait être un droit inaliénable, comme la liberté, car c'est grâce à ces dénonciations qu'un certain nombre de personnages ou d'organisations douteuses ont pu être mis hors d'état de nuire depuis plusieurs générations. 
Mais dans la réalité, il reste encore un grand nombre de ces personnages ou organisations qui circulent librement parmi nous à travers le monde.
Nous allons lister dans ce site Web de dénonciation tous ces abus et malversations, en essayant d'être positif, et ce, grâce à votre aide.
Il est vrai que ce sont ces mêmes escrocs qui nous rebattent les oreilles avec leur attitude positive, et qui bien sûr, finissent toujours par vous dire que vos dénonciations sont négatives - c'est vraiment trop facile ! parce que leurs corruptions et leurs abus sont peut-être positifs ? ne dites pas oui, nous ne comprendrions vraiment pas !
Il faut que la dénonciation soit considérée aujourd'hui comme un acte citoyen de bravoure positive, car dans la plupart des cas, les abus dénoncés sont préjudiciables à tous, en tant que citoyens, contribuables et consommateurs.
En effet, le nombre de personnes menacées, brisées, détruites ou même assassinées pour avoir dénoncé tel ou tel abus, complot ou détournement ne cesse de grandir.
Il faudrait que chaque personne puisse bénéficier d'une protection personnelle lorsqu'une dénonciation se fait dans des circonstances dangereuses ou difficiles.
Mais comme il n'est pas imaginable d'obtenir aujourd'hui une protection légale qui ne se trouverait pas soumise à pression, il est vraiment urgent de construire un système de protection à un autre niveau.Protection qui ne devrait jamais être mis en cause par ces soi-disant élites, persuadées qu'elles sont d'être au-dessus des lois, avec ou sans l'aide de la justice, des gouvernants et autres instances de pouvoir.
Cette protection existe : c'est vous, c'est le nombre, ce que les puissants appellent "l'opinion publique", celle qui leur fait si peur,

celle qui renverse un gouvernement en Ukraine, en Espagne ou au Liban, 
celle qui fait démissionner un ministre lorsqu'il se met à mentir, 
celle qui stoppe une loi parce que des enfants sont descendus dans la rue,
celle qui dit non à un référendum qui est biaisé à l'origine,
celle qui fait qu'un produit puisse disparaître du marché en moins de 48 heures,
celle qui fait vaciller l'Europe qui voulait aller vers l'oligarchie des élites,
celle qui oblige le gouvernement chinois à revoir son attitude de prédateur,
etc...

Aujourd'hui, grâce aux nouvelles technologies, il est possible de créer un vent de panique positive en très peu de temps, à la seule condition d'être organisé pour toucher très vite toutes les instances qui réagissent à la peur de l'opinion publique, de sa masse et de son nombre.
Nous vous apprendrons comment utiliser tous ces outils, pour qu'ils deviennent des armes positives d'une efficacité redoutable, avec de plus, l'énorme avantage de ne plus remplir les hôpitaux de blessés par balles, par explosions mais aussi et surtout par ces destructions psychologiques qui remplissent les hôpitaux psychiatriques.
Nous sommes certains que vous avez compris le but de ce site Web, qui est de construire au plus vite la plus grande communauté possible de personnes du monde francophone pour lutter contre ces personnages ou organisations qui se positionnent au dessus des lois pour abuser de nous tous.
Enfin, vous devez absolument intégrer quelque chose de très important :Ce ne sont pas les médias, ni les journalistes, ni la télé, ni la radio, ni les journaux, ni les politiques, ni les puissants, ni les religions, ni les penseurs qui font bouger les choses aujourd'hui, car ils ne sont tous que des supports, des intermédiaires, des faire valoir, des rapporteurs, des transmetteurs de :votre pouvoir à tous, seul capable de faire bouger les montagnes,avec l'amour bien sûr, nous ne l'avons pas oublié !
Rappelez-vous, c'est la délation qui est frappée du sceau de l'infamie, pas la dénonciation, comme on veut essayer de vous le faire croire pour le plus grand bonheur des escrocs.
Écrivez-nous et utilisez les formulaires de commentaires en bas des pages, car nous ne prenons que des pré-inscription pour le moment.Nous vous re-contacterons peut-être plus tard, à partir de l'adresse e-mail entrée dans l'un de ces nombreux formulaires qui sont réservés à vos questions et à vos réactions.vous pouvez aussi envoyer une dénonciation iciMerci d'avance pour votre aide.
http://have-it.com/denonciation/pages/justice/franc_maconnerie.html

AL 29/09/2008 12:23

COMMENT ON DETRUIT UN HOMME ? Citation : « Les manœuvres les plus subtiles qui puissent détruire un homme et ses actions en matière de dénonciation des réseaux pédophiles c’est de l’accuser d’être lui-même un pédophile. Non seulement cela décrédibilise toutes les révélations dont il est l’auteur, mais cela lui fait perdre le soutien et la solidarité des militants des droits de l’enfant placés ainsi dans une situation insupportable de ne plus savoir que faire à son égard ni quoi penser ». http://www.wittecomitesblancs.be/article.php3?id_article=409
La Justice est tombée dans ce piège !... Mais nous, nous ne voulons pas tomber dans le même piège !... Il faut 50 ans pour construire un homme et seulement 2 secondes pour le détruire !

JA 29/09/2008 12:03

Il faut le lire pour le croire ! Intimidations et Harcèlements Judiciaires à l’encontre de Marcel Vervloesem  et comment on a voulu déstabiliser Marcel Vervloesem, pionnier de l’ASBL « Werkgroep Mrokhoven », spécialisée dans la protection des enfants et la dénonciation des activités pédo-criminelles. Explications à la page des Comités Blancs http://www.wittecomitesblancs.be/article.php3?id_article=349

BJ 29/09/2008 11:16

En Belgique ce ne sont pas les pédophiles qui sont poursuivis !!!... Ce sont ceux qui les dénoncent qui vont en prison !!!... Quelle honte !!!.... La justice a voulu déstabiliser un des pionniers de l’Association « Werkgroep - Morkhoven » qui s’est montrée extrêmement efficace dans la dénonciation des activités pédo-criminelles du réseau de Tamise dont les victimes étaient des jeunes enfants de l’île portugaise de Madère et du réseau de Zandvoort . Voir la page des Comités Blancs : http://www.wittecomitesblancs.be/article.php3?id_article=268

KR 29/09/2008 01:47

Voir http://www.droitfondamental.eu/ les Hommages à Marcel Vervloesem : des reportages sur ses enquêtes de 1992 à 1998 (15 Clip Vidéo You Tube) qui nous montrent parfaitement que Marcel est bien un chasseur de pédocriminels qui mérite du respect pour son travail et non pas la prison en guise de surprime de salaire ! Oui, 4 ans de prison c’est dire toute l’Atrocité du Mal que la justice lui fait ! Dans quel monde vivons-nous ? Et maintenant ? Qui va continuer le travail de Marcel ? Ce n’est sûrement pas la justice belge qui préfère plutôt « perdre » des pièces à convictions !

Jan 26/09/2008 14:29

Je suis convaincu qu'on veut laisser mourir Marcel parce qu'on veut étouffer l'affaire Zandvoort à tout prix.  On veut aussi étouffer aussi les vols des documents en décharge de son dossier et les vols des cd-roms de l'affaire Zandvoort aux tribunaux de Turnhout et d'Anvers. On veut éviter aussi à tout prix que le Collège des Procureurs Généraux de La Haye qui invitait Marcel (concerne le réseau de Zandvoort) il y a 6 semaines, transmet un copie de son rapport à Marcel. C'est vraiment un meurtre calculé et le ministre de la justice Vandeurzen (Parti Démocratique Chrétien) est au courant de cette affaire.

JFA 26/09/2008 12:38

La « Justice »: entre l’Enfer et le Cauchemar. Vous qui entrez dans ce Monde, perdez tout Espoir…

Un Citoyen LUCIDE pas encore en révolte ESPERANT l'application correcte de NOS LOIS qui sont bien faites : STOP à l'inflation légiférante, législative STOP à la multiplication des commissions, études de commissions et autres nouvelles institutions pour caser les copines et copains 24/09/2008 14:48

Un mot... d'humeur (?)  ou d'une heure (??? je blague sur un sujet sérieux) s'agissant des milliards d'euros ou de dollars brassés à la marge de la pédopornographie sur laquelle je ne connais pas grand chose... en dehors de ce qu'on veut bien nous raconter ou laisser dire au nom de la liberté d'opinion et d'expression...N'y connaissant rien, j'approcherais ce thème par analogie avec ce qui concerne la pornographie adulte (prostitution adulte consentie ? pour reprendre le terme cher à la sénatrice Madame LIZIN et du Lobby des Femmes Européennes favorable à la dépenalisation et surtout la légalisation de la prostitution adulte...consentie ???) et ce qui concerne les réseaux mondiaux de la drogue ...  Les "infrastrucutres" visibles de la pornographie adulte (photographes, actrices, acteurs, imprimeurs, éditeurs, publicistes, transporteurs, distributeurs, consommateurs,..bénéficiaires...etc...etc...) comme les "infrastructures" visibles de la drogue (paysans, grands propriétaires agricoles, chimistes, ingénieurs, pilotes d'avions à réaction, marins de cargos ou de sous-marins,...distributeurs ou "dealers", consommateurs...bénaficiaires...etc...etc...) procèdent de la "superstructure" invisible c'est-à-dire du système de pensées où d'idées majoritairement partagées dans le corps social (consensus, conditionnement ou contrôle social c'est selon) à un moment ou une époque donnée...Retenons que ces "infrastructures" addictogènes et criminogènes sont parfaitement intégrées dans l'économie mondiale OMCisée comme sont parfaitement intégrés les "paradis fiscaux" connus ou non d'ANDORRE, du LIECHTENSTEIN, de MONACO, de SUISSE, des îles CAÏMAN, du LUXEMBOURG... car c'est la mailleure façon de "blanchir" l'argent sale qui a pour fond de commerce l'ignorance(1), la peur(2), l'avidité(3) et l'EGO surdimensionné(4) qui sont les 4 pattes sur lesquels certains animaux de la ferme (George ORWEL) plus égaux que d'autres (leur EGO étant supérieur au nôtre comme le dit si bien un ami luttant contre le légalisme des Nazis en robes noires : idéologie noire dominante des noirs et des moires) embrigadent et mettent au pas des millions d'autres animaux ... au motif qu'ils ont eux une cinquième patte : la haine(5) savamment camouflée des autres animaux !Quiconque, PUISSANT ou NON, malhonnête ou NON, se met en travers de leurs chefs, commandiataires ou bénéficaires avec une chance non négligeable non pas de les identifier mais de gêner l'écoulement de leurs robinets et pompes aspirantes-foulantes à milliards... subit plus ou moins rapidement leurs pratiques qu'on reconnaît par 2 traits uniques...pathognomoniques : LE MEURTRE et LE SILENCE... Rappelez-vous du président JF KENNEDY, de notre Premier Ministre André COOLS, de Jules CESAR, d'Abraham LINCOLN, du Pape cardinal "rouge" de MILAN ayant régné 33 jours en 1977Jean Paul 1er (lire David YALLOP à cet égard et le rôle trouble de la banque AMBROSIANO), du président égyptein 'Anouar EL SADATE, de Pablo ESCOBAR, du Premier Ministre israëlien Itzak RABIN ... réduits au SILENCE par le MEURTREL'ommerta... c'est la signature de quelle organisation humaine para-militaire ?????? Qu'on ne s'y trompe pas : son nom italien ne doit pas faire se faire frotter de contentement béat pour croire ou se persuader qu'elle soit italienne...Elle est humaine, existe dans tous les pays à toutes les époques depuis la nuit des temps mais les Italiens très cultivés (Florence, Venise, Rome...) ont trouvé le "mot" juste qui fait mouche et que tout le monde comprend même dans les pays sous-dévéloppés : MAFIADont on reconnaît l'action MAFIEUSE à 1 et 1 seule caractéristique car on se doute bien que tous les meutres et assassinats de la Planète Terre ou Planète TAIRE, c'est selon, ne sont pas du fait de la Cosa Nostra, rendons justice pour une fois à cette organisation de la face sombre de tous les humains que nous sommes : amants bafoués, femmes trompées, petits délinquants, psychpathes, chauffards et autres bandits de grand chemin en col blanc ou en bleu peu importe s'adonnent AUSSI au MEURTRE qui n'a rien de spécifique à la MAFIAMais on reconnaît la MAFIA ou plus exactement les pratiques mafieuses ou dignes de la MAFIA à 1 et 1 seule caractéristique : la dispartion des preuves ou disparition des pièces à conviction....Celles et ceux d'entre nous qui ont la chance de vister le "musée" des Marines (l'élite des GI's ou para-commandos américains) à WASHINGTON savent que le cerveau embaumé du président JFK y a disparu en plein jour dans une salle éclairée 24heures sur 24 et gardée 24 heures sur 24 par des "Marines" armés !!! Comprenne qui pourra...Ne devenez pas paranoïaques ni conspirationnistes... souriez , il y pire sur la Planète TAIRE... donc...Il devrait être inscrit au fronton des salles d'audiences des chambres de divorces (JAF en France) "Silence on tue proprement et EN SILENCE"A bon entendeur... Signé KAFKA : NOS JUGES SONT DEVENUS BARJOTS !

Will 26/09/2008 12:59



Merci Monsieur le Professeur pour votre belle explication !  Nous
avons tendance à oublier des réalités mais maintenant nous retiendrons parfaitement la manière de reconnaître la MAFIA : « on reconnaît la MAFIA ou plus exactement les pratiques mafieuses ou dignes de la MAFIA à 1 et 1 seule
caractéristique : la disparition des preuves ou disparition des pièces à
conviction.... »



Will 24/09/2008 14:09

Des victimes, dont les parents ont été interdits de voir Marcel, ont été tellement révoltées, qu’elles sont sorties de l’ombre pour se montrer à visage découvert. Elles ont fait une action avec d’autres victimes, pour demander à tous ceux qui ont vécu l’horreur de se lever pour leurs droits. Elles adressent une banderoles à la Belgique : "ENLEVEZ VOS PATTES DE MARCEL VERVLOESEM. IL EST NOTRE HERO", et ils signent: "LES VICTIMES" – Voir photos des Enfants Victimes et article sur http://www.droitfondamental.eu/

Piza Scandal 24/09/2008 12:20

Idéologies partisanes - Aussi vrai que la finance s’est éloignée de l’économie, que l’économie s’est éloignée des destinées humaines, que les idéologies partisanes ne correspondent plus au respect des véritables besoins, l’appareil judiciaire s’est éloigné comme jamais de ses missions sociales (et républicaines, en France). Il s’est sclérosé pour n’être plus bien trop souvent qu’un groupe de pression para-légal irresponsable, jamais content de son sort, demandant toujours plus de juges et d’avocats, d’experts et d’huissiers, un trou noir exploitant les problématiques sociales encore plus impunément et facilement que les seigneurs du charbon n’exploitèrent les mineurs et les filons. La perversité d’un leurre : celle qui consiste à confondre notre souci d’être égaux à leur besoin d’avoir un égo supérieur au nôtre.

Will 25/09/2008 01:07



Dans la réforme de la justice, ils demanderont bientôt un Tribunal des bas âges avec Magistrats du Nourrisson. (Respecter les
singuliers et les pluriels svp), un juge du Fœtus, un Juge du Prématuré et sans oublier… un Juge du Cash !  Sans oublier le Juge Spermatozoïdes ! J’allais l’oublier celui là !



Voici le chant des Partisans : http://www.revoltes.net/spip.php?article15


 



Michel WILLEKENS - Fondateur Collectif LVDP 24/09/2008 11:38

Il est clair que la justice Belge (Comme la Justice Française) veut étouffer l'affaire Zandvoort et les vols de pièces à conviction dans les tribunaux de Turnhout et d'Anvers ! En condamnant Marcel à une telle sanction, il s’agit bien d’un meurtre ou d’une destruction de vie bien calculée puisque, en raison de son très mauvais état de santé, il est en situation de danger de mort clinique.  Oui, il s’agit bien d’un traitement inhumain ! «C'est très important que les délits sexuels soient signalés et pris en charge par le système judiciaire. Mais actuellement, il y a un parti pris généralisé en faveur des plaignants qui osent porter de fausses accusations pour se faire passer pour victimes ; et ainsi, échapper à la justice parce que ces plaignants sont, en réalité, des abuseurs, des violeurs et les complices de pédocriminels !!!… Les accusés sont trop souvent traités de façon injuste».  C'est très important que Marcel (ou bien quelqu’un d’autre, s’il meurt) puisse intenter une poursuite (en partie civile) contre tous les acteurs… à la fois… pour ses fausses accusations, pour sa condamnation arbitraire et pour son incarcération abusive.  Notre système judiciaire doit être amélioré par rapport aux accusations de délits et d'agressions sexuelles !!!... Car ça se passe exactement de la même manière qu’avec nous, les pères de familles, lorsque nous sommes expulsés de nos foyers, sous les fausses accusations de violence et d’abus sexuels sur nos enfants !!! La « justice » nous expulse sans s’inquiéter du bien fondé des accusations de « Madame », ni du désarroi des jeunes enfants privés d’un père attentionné !  Espérons que les remises en question des accusés vont faire en sorte qu'un équilibre va se rétablir. Car depuis un bon moment, notre « justice » est une honte Nationale !

Serge Garde 24/09/2008 10:38

Intervention de l’ONU pour enquêter sur les « Carences » de la Justice à l’égard des enfants victimes de sévices sexuels des personnes essayant de les protéger. L'ONU demandait (point 88) " que le gouvernement français transmette officiellement les cédéroms Zandvoort à Interpol aux fins d'examen ". Les exemplaires originaux de cédéroms du réseau pédocriminel de 'Zandvoort' sont pendant 9 ans aux mains de la justice belge qui ne les investiguait pas. Marcel Vervloesem du Werkgroep Morkhoven qui trouvait les cédéroms, était continuellement poursuivi par la justice. Pédocriminalité - La France épinglée par l'ONU. - Un rapport sur les droits de l'enfant de l'organisation internationale relève les " carences " de la justice française concernant les violences sexuelles sur mineurs. Urgence, carences de la justice. En des termes certes diplomatiques mais cinglants, l'ONU invite la France à changer d'attitude vis-à-vis de la pédocriminalité. " Le rapporteur tient à recommander à nouveau qu'un organe indépendant mène de toute urgence une enquête sur les carences de la justice (française - NDLR) à l'égard des enfants victimes de sévices sexuels et des personnes essayant de les protéger. Ce point 89 du rapport définitif de l'ONU sur les droits de l'enfant (1) résume parfaitement l'opinion de Juan Miguel Petit, rapporteur spécial sur la vente, la prostitution des enfants et la pédopornographie, après la visite qu'il a effectuée en France en novembre 2002. - Au moment où le procès Dutroux nous rappelle que l'inimaginable n'est pas forcément imaginaire, le rapport stigmatise la négation qui prévaut dans les milieux de la justice dès qu'on parle de réseaux pédocriminels: " De nombreuses personnes ayant une responsabilité dans la protection des droits de l'enfant, en particulier dans le système judiciaire, continuent de nier l'existence et l'ampleur " des sévices sexuels sur des enfants, et notamment ceux commis " aux fins de production de matériel pornographique " (point 81). En clair, il s'agit de viols d'enfants, photographiés, filmés et diffusés via Internet. On découvre, au cours de la lecture des 23 pages du rapport, que la brigade des mineurs de Paris " émet des doutes sur l'existence de réseaux pornographiques ", tout en reconnaissant que " nombre d'adultes sur lesquels elle avait enquêté pour possession et distribution d'images pornographiques avaient des relations sociales très influentes ". Dans ce contexte, la décision du parquet de Paris de classer sans suite l'affaire du cédérom de Zandvoort (2) choque le rapporteur de l'ONU : "Les autorités françaises ont conclu que (les images du cédérom) dataient des années soixante-dix. Toutefois, certains parents contestent cette conclusion, faisant valoir que certaines des photos contiennent des preuves montrant clairement qu'elles ont été prises récemment. " Le rapporteur spécial demande (point 88) " que le gouvernement français transmette officiellement le cédérom Zandvoort à Interpol aux fins d'examen ". Dans de nombreux dossiers dans lesquels des enfants sont victimes de violences sexuelles, " la plupart des juges ne sont guère enclins à entendre les enfants " (point 85), et la France se voit rappeler l'article 12 de la convention des droits de l'enfant, qui assure à tout mineur " la possibilité d'être entendu dans toute procédure judiciaire ou administrative l'intéressant ". Le constat est tel que l'ONU préconise l'affectation " des ressources adéquates à l'appareil judiciaire aux fins de la formation relative aux droits de l'enfant ". De même, le Conseil de l'ordre des médecins est invité à revoir " de toute urgence ses procédures de façon à soutenir au lieu de condamner les médecins qui font part de leurs soupçons de sévices à enfant " (point 59). Il n'a pas échappé au rapporteur de l'ONU que ledit Conseil ordinal a poursuivi une centaine de médecins " coupables " d'avoir effectué un signalement assimilé à une " dénonciation calomnieuse ". La grande discrétion accordée à la publication de ce rapport en France en dit long sur les réticences à remettre en question le dogme qui prévaut dans la majorité des prétoires : l'enfant est, a priori, présumé menteur. Ce sont les catastrophes judiciaires et humaines qui en découlent qui avait motivé la visite du rapporteur spécial de l'ONU en France, fin 2002. Serge Garde (1) Nations unies, Conseil économique et social, commission des Droits de l'homme, soixantième session, rapport E/CN.4/2004/9/Add.1 ; GE.03-16329 (F) 281103 041203. (2) Le 24 février 2000, l'Humanité avait révélé l'existence d'un cédérom trouvé à Zandvoort (Pays-Bas) contenant 8 000 documents pédocriminels à partir duquel la police hollandaise avait tiré un fichier de 470 portraits d'enfants en danger. Parmi eux, une vingtaine de jeunes Français(es), dont l'identification avait été niée par le parquet de Paris. http://www.droitfondamental.eu/ - http://groups.msn.com/WerkgroepMorkhoven - http://werkgroep-morkhoven.skynetblogs.be/ - http://doofpot-justitie.skynetblogs.be/

Daddy's Pride 23/09/2008 22:22

Morte di un eroe fiammingo Marcel Vervloesem - Leggere la Petizione e Firmare- Maggiori informazioni sul blog Collectif la Vie de Pères  Maggiori informazioni sul sito Internet Droit Fondamental.eu – Daddy’s Pride - http://www.daddyspride.it/newsdalmondo.htm

GI 23/09/2008 16:21

I agree to denounce these judges and lawyers in Europe and brown them on a blacklist on a Site in a country where it can not dislodge the server. We have the right and duty to us and revolt against the oppression of justice! Yes, I agree also save - ANY EMERGENCY - our "Justice" from the clutches of Ripoux!

Will 23/09/2008 22:09


Traduction :
« Je suis d’accord pour dénoncer ces juges et ces avocats marron européens et les renseigner sur une Lister Noire sur un Site dans un pays où on ne pourra pas déloger le serveur. Nous avons le
droit et le devoir de nous révolter et de lutter contre l’oppression de la justice ! Oui, je suis d’accord aussi de sauver  - DE TOUTE URGENCE – notre « Justices » des griffes
des ripoux ! ». 


Collectif LVDP 23/09/2008 14:29

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/404416/2008/09/03/Le-chasseur-de-pedophiles-se-presentera-vendredi-a-la-prison.dhtml
6 réactions
Alain FAUVAGE, BRUXELLES
Marcel que je connais très bien est incapable de s'en prendre à un gosse ! Depuis 50 ans et + la Belgique est pourrie par la pédo ! Cela est devenue une évidence pour tout le monde sauf pour quelques magistrats et flics douteux !
Insultant? Déplacé? Avertissez-nous
05/09/08 16h21
chanelle Belgique , Bruxelles
C P,Brussegem ,je partage votre avis pour l"affaire dutroux ,il y a quelque chose de gigantesque dans cette affaire ,aucun des trois ne parleront jamais ,et aussi 30 mort autour ,pas pour rien ,le procès bis va t"il avoir lieu ,je ne pense pas ,mon avis ,les autoritès de hauts niveaux ,mais ils n"ouvriront jamais le procès bis !!!!!!!!!!
Insultant? Déplacé? Avertissez-nous
04/09/08 18h41
c p, Brussegem
clair que l'affaire dutroux etait un reseaux!!! ils y avait 1 milliers de trace d'adn qui n'ont pas été identifié dans la cache ou etaitent sequestrées les petites......le proces bis cache un enorme secret en belgique....ils faudraient demander la reouverture avant prescription.....
Insultant? Déplacé? Avertissez-nous
04/09/08 14h53
Arti Choke, Belgique
@Jan Boeykens, faudrait demander à Bourlet ou Connerotte, les seuls . qui croyaient aux réseaux , et qui ont été éliminés de la partie . . A ce sujet, on attend encore le procès bis ... ainsi que les vidéos que Lizin a probablement visionnées au FBI ...
Insultant? Déplacé? Avertissez-nous
04/09/08 08h21
Jan Boeykens, Saint-Gilles
Je me demande pourquoi 7 sur 7 n'a jamais parlé de l'étouffement de l'affaire pédocriminelle de Zandvoort et pourquoi la rédaction de 7 sur 7 se taît du vol des cd-roms de l'affaire Zandvoort sur la cour de l'appel d'Anvers. Ce vol et le vol des documents du dossier de Marcel Vervloesem ont été confirmé par le Conseil Supérieur de la Justice.
Insultant? Déplacé? Avertissez-nous
04/09/08 02h04
A ma Zone, Lambusart
Bien sur! Des sans papiers font la grève de la faim, et ils obtiennent quelque chose. . . Un pédophile qui chasse d'autre pédophiles ne voit que ce moyen là pour s'en sortir. Le Werkgroep Morhoven ferait bien d'ouvrir les yeux et admettre ses erreurs.
Insultant? Déplacé? Avertissez-nous
03/09/08 22h41
7 sur 7, 3.9.2008 21h41

Will 26/09/2008 14:45



 


7ème réactions


Tich Kebak, tsunami


Plus d'info sur les commentaires et les marques de soutiens sur le BLOG La Vie de Pères
(Recherche sur GOOGLE) car 7/7 refuse l'inscription du lien


Insultant? Déplacé? Avertissez-nous


23/09/08 14h37



Collectif LVDP 23/09/2008 14:20

Nous faisons un appel urgent à chacun pour rompre l’isolement dans lequel se trouve Marcel Vervloesem en lui manifestant sa solidarité. http://www.wittecomitesblancs.be/article.php3?id_article=409 - Couverture judiciaire de la pédocriminalité - des enquêtes étouffées - http://de-lachende-advocaat.skynetblogs.be/post/6142710/belgique-les-rapports-entre-la-mafia-et-la-p - http://www.juliemelissa.be/ 'le serveur “www.juliemelissa.be” est introuvable' - http://www.comites-blancs.be/plan.php3

Collectif LVDP 23/09/2008 14:18

Signez la pétition - Sign the petition - Leggere la petizione - Teken de petitie: http://www.droitfondamental.eu/001-meurtre_d_un_hero_flamand_Jour_J-2-FR.htm - http://droitfondamental.eu/phpBB2/index.php - Si vous avez des problemes à signer: - Cliquez sur le lien http://droitfondamental.eu/phpBB2/index.php et cliquez sur 'Register' + 'Log in'. Vous pouvez aussi envoyer votre mail à: WerkgroepMorkhoven@gmail.com, webmaster@droitfondamental.eu, issakaba@skynet.be - Contact: Werkgroep Morkhoven, Rue Faider, 1060 Saint-Gilles (Belgique) - Tel.:  (0032) 02 537 49 97  -

UnPèreViolé 23/09/2008 13:38

Ce serait aussi intéressant de trouver une filière pour faire un site dans un pays où on ne peut déloger le serveur afin d'y mettre tous les noms et les adresses des juges marron européens et les détails de leurs exactions ... succès garanti à mon avis

UnCitoyenDePlusEnRévolte 23/09/2008 13:28

Une question me taraude: quel journaliste enquêtera sur les causes des suicides des hommes d'âge mur (la tranche et le sexe les plus affectés par les autolyses) car faire la grève de la faim et de la soif, c’est un suicide aussi ! Personnellement, sans enquêtes, j'ai constaté que des centaines d'hommes se donnent la mort chaque année après être passés par la casse des chambres de justices (je sais, cela ne se dit pas au pays des droits de l'Homme). Merci, donc, pour cette démonstration de fanatisme judiciaire en direct, mais dommage que le niveau de critique journalistique soit devenu si bas, et se cantonne à chercher des nuances entre le vrai et le faux où le légazisme (cette idéologie pire que le nazisme) a transcendé tous les anciens clivages politiques!

Pascal 22/09/2008 11:29

"l'appareil judiciaire s'est éloigné des missions de justice comme la finance s'est éloignée des hommes".

will 20/09/2008 18:09

Jacqueline, Jan, Alain, Pascal, Jean-Marie, et les autres inconnus… merci pour vous commentaires et précisions ! Et je bois, à l’instant, une bonne STELLA ARTOIS à votre santé, mais surtout à l’honneur de Marcel, lui qui souffre tant en ce moment !

Pascal 20/09/2008 18:00

Effectivement. La pollution de la Terre par les marées noires et les rejets des "progrès industriels" se conjugue avec la pollution des âmes et cerveaux captés par la déferlante des robes noires de toutes obédiences confessions et idéologies. Je pense cependant que la marée des robes noires n'est pas à traiter comme cause mais comme conséquence. Les États, très laxistes, ont laissé s'imposer le pouvoir judiciaire dans le vide des propositions sociales (et républicaines en France). Les fanatismes (le fanatisme judiciaire d'ici, par exemple), les mouvements parascientifiques, ésotériques et sectaires (les chapelles psys des petits gourous de quartier qui pullulent, notamment en relation avec les cabinets d'avocats, les sectes et prétendues religions, les mouvements soi-disants para-scientifiques, etc) ne sont que le symptôme d'un très vaste trou identitaire collectif et individuel. Ce n'est pas seulement de leur fait que les barreaux d'avocats sont devenus des mouvements para-mafieux, violant la loi avec l'appui des états et en toute impunité, en osant même plaider qu'ils "remplissent des missions de service public en faisant respecter les droits des enfants et des femmes". C'est parce que nous n'arrivons pas à inventer mieux (plus républicain en France), plus neutre, plus bénévole, plus...Public, en somme. Lutter contre eux, c'est donc leur résister, par tous moyens moraux et sans nuire plus que nécessaire (y compris l'humour, arme absolue contre ces pré-dégénérés qui ne connaissent que le cynisme), mais c'est aussi PROPOSER autre chose, en se gardant d'abonder dans les partis actuels, tous vendus à l'idéologie plurielle sous des prétextes apparemment singuliers. Et vive la bière blanche, brune, rousse et blonde!

Alain 20/09/2008 17:47

Salut Michel, J'adhère à tes propos et à ceux de Pascal .... je pense que les soit disant fondations de la société actuelle (*) doivent exploser avant de repartir je l'espère sur des bases plus saines. (*)  tout se tient  : crise économique = abus de banquiers spéculateurs = abus de leur copains prédateurs avocats = réchauffement climatique = perte des valeurs humaines fondamentales ... etc... Les principaux danger pour l'humanité sont 1) les effets météo dus au réchauffement climatique 2) le totalitarisme judiciaire et l'intégrisme religieux. Je viens encore de discuter très chaleureusement avec le rédacteur en chef photo d'un grand magazine ... qui s'est bloqué comme une huître se referme dès que j'ai commencé à lui parler des déviances judiciaires ... gloups ! La révolution sera je crois la seule issue ... s'il en existe une. Bon courage et amitiés. Alain

Moiaussi 20/09/2008 17:37

'En Belgique, tout ce qui touche à la justice fait peur aux honnêtes citoyens'. Pourtant, ça fait 40 ans que je n’entends que des plaintes telles que "La Justice n’est faite que pour ceux qui ont des sous et pour les malhonnêtes".  Mais un jour, les mentalités changeront. C’est une question de survie ! Oui, c’est une question de mentalités qui doivent changer au risque d’un chaos de plus ! C’est aussi notre devoir de citoyens honnêtes pour éviter que nous ne versions, nous aussi, dans la masse citoyenne de la médiocrité, de la perversion, de la malhonnêteté, de la criminalité (pour un Mp3 ou une cigarette, on tue !) par paresse et par lâcheté.  Il est plus facile de faire le mal que le bien, constatons-nous !  Imaginons que tous les habitants d’un quartier soient tous malhonnêtes, pervers et criminels… Croyez-vous que vous allez rester honnête ?  Pas du tout ! Vous serez comme eux !  Et les citoyens conscients et responsables seront forcés de changer de quartier à défaut d’avoir pu changer ces mentalités heure après heure, jour après jour et année après année… auprès de chaque personnes de son entourage: familles, voisins, amis, connaissances… pour éviter ce chaos de plus !  C’est donc notre travail continuel et journalier – de chacun de nous - qui fera son œuvre. C’est de rassembler aussi le plus de membres et de sympathisants possibles pour militer avec nous. Et nous sommes sur le bon chemin pour mettre la pression qui est nécessaire pour créer une « Masse Critique » qui permettra le bon changement souhaité.  Le jour où tous les citoyens en auront marre – et bientôt ce sera le cas – en raison des tolérances ignobles de l’ultralibéralisme (où tous les coups sont permis aussi) et où l’on démantèle les services publics et où tout augmente (le pain est maintenant à plus de 2€)… les tarifs GSM, les produits pétroliers, la nourriture, les loyers,… à prix exorbitants ! Bref, tout va mal, là ou tout est dérégulé… et là où il n’y a plus de règles… Des milliers de gens attendent ce moment avec impatience, comme tant d’autres… assoiffés de justice… et d’un monde meilleur. Il est grand temps de donner un sérieux coup de balais dans ces repères d’injustices ! Aujourd'hui, nous ne comprenons toujours pas pourquoi Marcel est en prison !
 

Présentation

  • : Le blog de la Vie de Pères
  • Le blog de la Vie de Pères
  • : Droit fondamental des parents, des enfants, à un logement suffisant, à la dignité humaine…
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives