Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 15:38

Mise en perspective

Dans les années 80 et suivantes ont été judiciarisés ou précisés certains délits et crimes sexuels qui jusque là étaient restés dans le cadre de définitions incertaines, ou ignorés. Il s'agit des délits d'agression sexuelle, d'atteinte sexuelle (exercée par un majeur sur un mineur de moins de quinze ans), des crimes de viol et de viol aggravé (commis sur un mineur de moins de quinze ans). Ces mesures ont constitué un indéniable progrès, permettant de sanctionner des actes qui auparavant ne l'étaient pas, ou peu, et d'apporter aux victimes le soutien de la société.

Malheureusement, un certain nombre de personnes ont ensuite utilisé et manipulé ces mesures en portant de fausses accusations. Elles y ont été incitées par l'accueil légitimement bienveillant fait par l'institution judiciaire aux présumées victimes, sa propension à accorder foi à leur version des faits plutôt qu'à celle des auteurs présumés, surtout quand il s'agit d'enfants ou de femmes, la facilité à échapper aux sanctions même lorsqu'elles sont démasquées, et d'autres facteurs. Elles ont inventé un nouveau délit et fait à leur tour des victimes.

La reconnaissance de la réalité des fausses accusations d'abus sexuel n'est nullement en contradiction avec la reconnaissance de la réalité des abus sexuels. Il s'agit des deux faces d'un même problème, dont la solution consiste à les combattre conjointement.

Sommaire

·         Les divers contextes

·         Fausses accusations portées par un enfant contre un de ses parents, ou d'autres adultes

·         Fausses accusations d'abus sur les enfants du couple, portées par un conjoint contre l'autre conjoint dans un contexte de divorce

·         Fausses accusations d'abus sur des enfants, lancées par un adulte contre un ou d'autres adultes

·         Fausses accusations portées par des élèves contre des enseignants

·         Fausses accusations de viol portées par une ex-compagne contre l'ex-compagnon

·         Les réparations

·         Comment comprendre ?

·         Mediagraphie

 

Textes intégraux : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fausses_accusations_d'abus_sexuel

La pertinence du contenu de cet article est remise en cause. - Considérez le contenu de cet article avec précaution. Discutez-en ou améliorez-le !

Dernière modification de cette page le 17 août 2008 à 01:54 - Droit d'auteur : Tous les textes sont disponibles sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL). - Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis. Politique de confidentialité - À propos de Wikipédia - Avertissement

Partager cet article

Repost 0
Published by Will - dans Société
commenter cet article

commentaires

HL 06/10/2009 12:46



Le vent de la justice tourne-t-il? A-t-elle honte de
son déshonneur ?


06 octobre 2009 - Nouvelle fausse accusation de viol: le vent de la justice tourne-t-il?


20 minute rapporte hier, dans une dépêche ATS, le cas d’une dénonciation inventée d’un viol collectif. L’affaire s’est passée à Genève.


«Pour masquer les infidélités faites à son ami actuel, décrit comme très jaloux, cette Valaisanne d'origine avait
inventé une histoire de viol collectif et porté plainte contre son ex-ami et cinq autres hommes.


Lire la suite et commentaires sur : http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2009/10/06/nouvelle-fausse-accusation-de-viol-le-vent-de-la-justice-tou.html


 


Deuxième point: «La fabulatrice
a été conduite en prison à disposition du juge compétent…». Là, je crie au miracle! En prison! Espérons que la sanction sera de nature à faire réfléchir les candidates aux fausses accusations,
épidémie qui pourrit la vie de tant d’hommes.


Troisième point : qui ne
figure pas dans le lien mais dans l’édition papier du 20 minutes: «Ces six hommes accusés de viol à tort ont sans doute vécu un enfer psychologique» a précisé Eric Grandjean, officier de presse
de la police genevoise.


Enfin : le cauchemar
d’hommes faussement accusés est reconnu et affirmé publiquement. Une fausse accusation en matière de moeurs est un délit très
grave. Il doit être considéré comme un viol (moral) ou une tentative d’assassinat (psychologique). Les hommes,
principales victimes de cette criminalité, en arrivent souvent à tout perdre: travail, famille, quand ils ne se suicident pas tant l’acharnement judiciaire les laisse généralement sans véritables moyens pour se défendre, tant l’affaire est souvent entendue dès le début.


Si malheureusement la justice ne fait pas d’excuses pour ses erreurs passées, j’ose espérer qu’elle aura la volonté de rectifier
le tir à l’avenir.


 



Slam 25/03/2009 12:20

 mars 23, 2009 à 13:11 Je voudrai faire un SLAM
Comme c’est la tendance,Alors, je rentre dans la danse,
Je voudrai faire un SLAM,Au sujet de ce drame.Un jeune homme, son innocence il clame,Et sa liberté, il réclame.
Un jeune homme,
Privé de ses droits,A cause de son choix.
Son choix d’embrasser les valeurs de la république,Son choix d’embrasser ses lois, et, ses devoirs emblématiques,
Je voudrai faire un SLAM,Au sujet de ce drame,Qui le frappe lui,Mais aussi son ex-femme,
Aveuglé par sa famille,Elle ment, et ses responsabilités elle fuit.Elle, fuit, elle fuit, elle fuit et se réfugieDans le mensonge,et les regrets ……………..qui la rongent,Car au fond d’elle, …… ça la dérange.
Mais, Elle n’a pas le choix,Elle a joué avec les lois,Pour retrouver cette joie,Qui, l’animée parfois,
Je voudrai faire un SLAM,Au sujet de ce drame,Provoqué, parfois par des femmes,Aux discours, et aux propos infâmes.
Infâmes, Oui,Pour l’argent et le profit.Juste dans une logique,D’intérêts publics,Pour appliquer et faire valoir,
Des lois sans savoir.
Intervenir en Slam,Me permet d’apaiser mon âme,Sous anonymat était est ma trame,Mais ceux qui connaissent, me crament,Et attisent maintenant cette flamme.
Je parle en rimes,Pour dénoncer les crimes,Et faire taire le silenceQui nous enterrent.
Je me mobilise,Pour le droit à la justice,Je crie haut et fort,Que Khalid est enfermer à tort.

Will 25/03/2009 01:22

le mars 24, 2009 à 12:06 Comite de soutien à KHALID
Bonjour à toutes et à tous,Nous vous informons, qu’hier soir 20h, nous avons dépassés la barre des300 réponses favorables à l’appel du rassemblement de samedi 28 mars 2009 à Paris (en accord avec la préfecture de Police) ;et, 178 réponses à la mobilisation du 01 avril 2009 à Dijon devant la cours d’appel pour demander la libération à Khalid NAJI.Des billets de TGV (Paris/Dijon) seront distribués lors du 1er rassemblement de Paris afin que l’aspect financier ne soit pas un élément bloquant.Ainsi, nous espérons encore dépasser les 300 participants, d’ici samedi ; mais aussi, autant à Dijon.Par ailleurs, nous tenons à remercier, d’ors et déjà, l’aimable participation de :
- La fondation Me Karim Achoui,
- La coordination des détenus sans preuve,
- La presse et les télévisions,
- Tous les citoyens, parisiens et de province, qui ont répondu favorablement à l’appel.
- Le Groupe GOSPEL RIVER qui animeront cet évènement
http://www.gospel-river.com/accueil.html
D’autres part un lâché de colombes aura lieu.
Merci encore à tous.
Amicalement,Comité de Soutien.

Will 03/02/2009 23:25

Fausse accusation de viol conjugal: Khalid, en prison – France
Il a commencé la Grève de la faim depuis le 2 janvier 2009

24 janvier 2009

Fausse accusation de viol conjugal: Khalid, en prison, en grève de la faim depuis le 2 janvier
Il s’appelle Khalid Naji. D’origine de Meknes au Maroc, il était venu faire sa vie en France. Il avait épousé une cousine.
 
Après 4 ans de mariage ils ont divorcé en 2006. Un jour elle a déposé une plainte contre Khalid pour viol conjugal, 3 ans après les supposés faits. Soit avant leur divorce, et alors même qu’elle a avoué qu’elle continuait à le voir 2 fois par semaine pendant des mois après leur divorce, “pour son hygiène sexuelle” .Il n’y a aucun témoin, personne à qui elle se serait confiée avant de déposer sa plainte. Comme souvent dans ces cas c’est parole contre parole. Mais si c’était vrai, pourquoi être resté avec lui jusqu’au divorce? Pourquoi avoir continué à entretenir des relations sexuelles régulières après son divorce sans y être aucunement obligée (elle habitait à 80 km)?Khalid n’a aucun antécédent violent, ni dans son dossier scolaire, ni dans son entourage proche. Son ex-femme parle violences psychologiques quotidienne (voir ci-dessous) sans fournir ni enregistrement, nin coup de fil enregistré, ni sms, rien. Il a été condamné à 8 ans de prison à Dijon, par principe, sur des suppositions virtuelles, parce que c’est un homme maghrébin, parce que c’est un homme, parce que la justice voulait satisfaire ses préjugés.“Dans sa déposition, sa femme parle de violences psychologiques quotidiennes. Tandis que ce couple, n’a vécu sous le même toit que durant 1 mois sur les quatre années de mariage. En effet, Mr Khalid NAJI (employé) travaillait et logeait à PARIS jusqu’en 2004 (suite à validation de sa demande de mutation) tandis que Mme X... (Conseillère Municipale & Directrice d’École) a toujours résidé en Bourgogne. C’est que fin 2004, que Mr et Mme NAJI partageront le même toit. Et ce, jusqu’à ce que Mr NAJI découvre que sa femme avait une liaison. Ainsi, Mr. NAJI déménagea à 80Km de cette dernière en demandant le divorce.”“Du procès qui l’a condamné, nous ne dirons rien si ce n’est qu’il a été incroyablement mené par les magistrats. L’avocat générale c’est permis d’influencer les jurés en affirmant « je n’ai pas à le dire mais ma décision de faire condamner Khalid NAJI est prise depuis un an ». Et, ce dernier affirma que Mr Khalid NAJI était COUPABLE sans preuves matériels et convia les jurés à prendre le parti de Madame X...”J’ai reçu l’information par plusieurs réseaux, et le cas de Khalid me paraît très plausible. Et connaissant bien les fausses accusations et les dysfonctionnements des la justice, je vois dans cette affaire tous les ingrédients de l’erreur judiciaire.Un nouveau procès se tiendra, car Khalid a fait appel. En attendant, malgré l’effarante faiblesse du dossier, il reste en prison où il a commencé sa grève de la faim le 2 janvier 2009.Voici les liens pour voir son blog de soutien et signer la pétition. A faire circuler autour de vous.Site du comite de soutien : http://www.soutien-khalid.org
La pétition en ligne : http://www.soutien-khalid.org/petition_finalLe blog : http://khalidnaji.wordpress.comContact : Comité de soutien Khalid NAJI - 310 Avenue du Général De Gaulle - 92140 ClamartMail : posmater@soutien-khalid.org "
 
http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2009/01/24/fausse-accusation-de-viol-conjugal-khalid-en-prison-en-greve.html

Présentation

  • : Le blog de la Vie de Pères
  • Le blog de la Vie de Pères
  • : Droit fondamental des parents, des enfants, à un logement suffisant, à la dignité humaine…
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives