Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2008 3 04 /06 /juin /2008 00:34

Traditionnellement, depuis quelques années, à la même période, les associations de pères fêtent cet évènement, le deuxième dimanche de juin, à Bruxelles, devant le théâtre de la Monnaie, à proximité de la Grand Place.

 

Cette année, des pères se décident (encore une fois à la dernière minute) de fêter ce jour qui rappelle combien est significative cette journée symbolique et combien est l’importance du père au sein des familles. 

 

Profitons de cette journée pour voir ensemble, entre militants, ce que l’on fera encore cette année, et ultérieurement, pour que les choses se passent mieux pour tous lors des naufrages et conflits conjugaux.

 

Si vous hésitez à venir… ou si vous ne voulez, ou ne pouvez pas participer à cette journée, souvenez-vous quand même que nous possédons tous, en nous, les ressources nécessaires pour militer afin que nos enfants (et aussi les leurs, lorsqu’ils seront adultes) ne subissent pas AUSSI les mêmes atrocités que nous avons connu nous-mêmes.  Mais c’est surtout pour éviter que d’autres milliers d’enfants ne souffrent plus comme les nôtres, privés de vivre avec l’« autre parent » !

 

N’oublions jamais ceci : « l’ascension de l’homme doit être un dépassement » et aussi : « tous ensemble », nous pouvons changer tout ce qui ne va pas dans une société décadente…

 

Cordiales salutations,

 

Collectif La Vie de Pères

Bruxelles – Wallonie

 

Au fait, d'où vient la fête des pères ?

 

La fête des Pères En Europe

 

Le symbole de la fête des pères


Paradoxalement, c'est la rose qui est la fleur de la fête des pères. On porte des roses rouges pour un père qui est vivant et blanche pour un père qui est mort.


Source :

 

http://www.linternaute.com/evenements/fete_des_peres/historique/historique.shtml

 

C'est en 1952 que la France institua la première fête des pères, deux ans après l'officialisation de la fête des mères.
En Belgique, elle a lieu le deuxième dimanche de juin, une semaine avant les autres.
En
Italie
, c'est le jour de la saint Joseph, le 19 mars, que l'on célèbre les papas.
Au
Luxembourg, les papas doivent attendre le mois d'octobre. Cette année la fête est donc fixée au 3 octobre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Will - dans Famille
commenter cet article

commentaires

DP 06/07/2009 14:28

Nos sociétés manquent bien cruellement de spiritualité…
 
Les Amis de la Rose Blanche …
 
On ne peut qu’être en admiration devant ces valeureux esprits, exterminés par le nazisme.
 
Leur héroïsme, et la similitude de spiritualité, la continuité d'exigence civilisée, entre leur combat, qu'ils ne virent hélas pas aboutir, et la nôtre… est évidente !
Nous, les Amis de la Rose Blanche, sommes en résistance contre le légazisme et demandons réparations face aux violences institutionnelles envers des millions de familles…..
http://resistanceallemande.online.fr/rose_blanche/la_rose_blanche.htm

Will 06/07/2009 12:08


La Rose Blanche… symbole de la Fête des Pères et symbole de la résistance contre une idéologie destructrice d’Humanité…
Le groupe de résistance La Rose Blanche fut fondé au printemps 1942, à l'université de Munich, par Hans Scholl et Alexander Schmorell.
Les jeunes étudiants refusaient d'accepter le totalitarisme dans lequel avait sombré l'Allemagne, et voulaient sauvegarder leur indépendance d'esprit face au "nihilisme intellectuel" que représentait le nazisme. Ils parlèrent de la situation politique avec Kurt Huber, professeur à l'université de Munich, réputé pour ses cours de philosophie qui impressionnaient et influençaient beaucoup les étudiants. Kurt Huber les encouragea à résister et devint le mentor de la Rose Blanche.
Révoltés par  la dictature hitlérienne et les souffrances causées par la guerre, les étudiants se décidèrent à agir pendant l'été 1942. Hans Scholl et Alexander Schmorell rédigèrent les quatre premiers tracts ; ils les envoyèrent par la poste de la fin du mois de juin à la mi-juillet à des destinataires soigneusement choisis à Munich, principalement des intellectuels. Les étudiants se référèrent dans leurs tracts à d'éminents penseurs et écrivains comme Schiller, Goethe, Novalis, mais aussi Lao Tseu, Aristote, et citèrent également la Bible. Les destinataires de ces tracts, pour la plupart écrivains, professeurs d'université, directeurs d'établissements scolaires, libraires et médecins de Munich et de ses environs, étaient censés reproduire les tracts et les envoyer au plus grand nombre possible de gens. 
En juillet 1942, Hans Scholl, Alexander Schmorell et Willi Graf furent incorporés dans la Wehrmacht en tant qu'étudiants en médecine,  pour servir comme infirmiers au front de l'Est ; ils furent envoyés en URSS pour trois mois. De retour en Allemagne, ils prirent contact avec d'autres groupes de résistance. Hans Scholl et Alexander Schmorell se mirent ainsi en relation avec Falk Harnack, le frère de Arvid Harnack, l'un des dirigeants de l'organisation Harnack-Schulze-Boysen. Pendant l'hiver 1942-1943,  lorsque la bataille de Stalingrad atteignit son paroxysme, les étudiants rédigèrent avec leur professeur Kurt Huber le cinquième tract de la Rose Blanche. Des milliers d'exemplaires furent imprimés et distribués non seulement à Munich, mais aussi à Augsbourg, Francfort, Stuttgart, Salzburg, Linz et Vienne.
Les étudiants écrivirent sur les murs des slogans pacifistes et antifascistes, collectèrent du pain pour des détenus de camps de concentrations et s'occupèrent de leurs familles. Les actions de la Rose Blanche furent prises en exemple à partir de janvier 1943 par des intellectuels du sud de l'Allemagne et de Berlin. Leurs tracts furent également recopiés et distribués à Hambourg par un groupe de jeunes gens en contact avec la Rose Blanche, qui s'était constitué autour de Hans Konrad Leipelt, étudiant en chimie. En février 1943, après la défaite de Stalingrad, Kurt Huber rédigea le sixième tract. Il fut imprimé à plus de 2 000 exemplaires, distribué et envoyé par la poste. Le 18 février 1943, Hans Scholl et sa sœur Sophie lancèrent des centaines de tracts dans la cour intérieure de l'université de Munich ; le concierge les arrêta et les livra à la Gestapo. Ils furent condamnés à mort, car leurs appels au ressaisissement éthique des consciences allemandes fut considéré par les nazis comme un crime politique majeur. Le réseau de Hambourg fut lui aussi démantelé par la Gestapo à l'automne 1943. Hans et Sophie Scholl, ainsi que Christoph Probst, un autre membre du groupe, furent guillotinés le jour même de leur condamnation, le 22 février 1943 ; d'autres résistants, Alexander Schmorell, Willi Graf et le Professeur Kurt Huber furent exécutés quelques mois plus tard. Dix autres membres de la Rose Blanche furent assassinés les années suivantes, dont huit à Hambourg. 80 personnes furent arrêtées dans le sud de l'Allemagne, et 50 personnes dans la région de Hambourg ; elles furent condamnées à des peines de prison allant jusqu'à cinq ans, pour avoir été en contact avec la Rose Blanche.
http://resistanceallemande.online.fr/rose_blanche/la_rose_blanche.htm
Quand donc les pères de familles, violés, spoliés par le légazisme, entreront-ils en résistance ?

Will 06/07/2009 11:07

Fête des pères le 14 juin 2009 : les papas divorcés manifestent
Des pères divorcés et remplis de colère…
Paru aussi sur Le MEGAPHONE (l’avenir, le jour, le courrier, actu24.be)
http://lemegaphone.actu24.be/2009/06/des-peres-divorces-et-remplis-de-colere.html
MERCI DE REAGIR

Will 26/06/2009 23:22

Fête des pères le 14 juin 2009 : les papas divorcés manifestent
Paru dans...
·                     La Libre cliquez ici
·                     DH cliquez ici
·                     RTL info cliquez ici 
·                     Avocats Bruxelles cliquez ici
Les liens :
http://www.lalibre.be/index.php?view=article&art_id=509369
http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/article/267846/action-de-peres-divorces-bruxellois.html
http://www.rtlinfo.be/rtl/news/article/249605/--Fête+des+pères+:+les+papas+divorcés+manifestent
 
http://avocatsbruxelles.com/journaux-belges/action-de-peres-divorces-a-loccasion-de-leur-fete/
 
 

Will 19/06/2009 11:16

Communiqué de presse 14 juin 2009
 
La Crise de la Famille
La fête des Pères est tout un symbole !
 
Depuis quelques années, la Belgique connaît le taux de divorce le plus élevé en Europe avec 30.000 divorces par an, dont 20 à 25% sont de type conflictuel c'est-à-dire qu'ils entraînent des situations difficiles à supporter et des dégâts psychologiques pour les parents et pour les enfants.
 
Ce dimanche 14 juin 2009, à l’occasion de la Fête des Pères, devant le Théâtre de la Monnaie à Bruxelles, cinq porte-parole d’associations parentales, SOS Papa Bruxelles – Wallonie, SOS Papa – France, Association CDP – Bruxelles, Association VEV – Suisse, Collectif La Vie de Pères – Europe organisent une Action Internationale de manifestations de colères en raison d’inégalités à leurs égards lorsqu’ils subissent des conflits dans leurs procédures de séparations et divorces.
 
Ils se sont réunis le 14 juin 2009, devant le Théâtre de la Monnaie à Bruxelles pour réclamer plus d’égalités lors des décisions judiciaires à leurs égards.
 
Ils sont aussi soutenus par des femmes qui regrettent que des femmes aient oublié qu’elles les ont aimé et leur rappellent, dans l’oreille : le mot Amour.
 
Le secrétaire d’état à la Famille a mis sur les rails un Tribunal de la Famille, sachant que d’autres pays comme le Canada, le France, les États Unis (et ailleurs) les Tribunaux de la Famille sont des Machines à Broyer les hommes [1].
 
Tous les jours, au Canada et en France, 3 ou 4 hommes se suicident en sortant des palais de justice. Cela fait plus de 30 ans que les pères de familles subissent des discriminations et des injustices.
 
Ils en ont assez…
-          d’être diabolisés, et d’être accusés de mensonges par leurs ex-compagnes, où tous les coups sont permis pour gagner un divorce.
-          d’être accusés, à tort, d’abuseurs sexuels vis-à-vis de leurs enfants,
-          d’être accusés de psychorigides, voire de déséquilibrés mentaux,
-          d’être privés de vivre avec leurs enfants,
-          d’être considérés aux yeux de leurs enfants comme des pères indignes,
-          de payer des pensions alimentaires qui les forcent à vivre en dessous du revenu du seuil de la pauvreté,
 
Ces pères divorcés victimes de procédures judiciaires conflictuelles critiquent le système judiciaire de gestion des crises :

Will 19/06/2009 11:14

Fête des pères : les papas divorcés manifestent
Un groupe de pères divorcés accompagné de quelques manifestantes se sont rassemblés à la place de la Monnaie à Bruxelles, à l'occasion de la Fête des pères, afin de faire entendre les difficultés qu'eux et leurs enfants rencontrent après l'éclatement de leurs familles.
http://www.rtlinfo.be/rtl/news/article/249605/0/?&article_comment_page=2#BLOC_show_comments
Belgique - Société dim 14 juin, 20:09
Cette action était organisée par trois associations, "SOS Papa", le collectif "Vie de Pères", et "Centre des droits parentaux". Un membre de l'association française de SOS Papa et un autre de l'association suisse VEV (Verantwortungsvoll erziehende Väter und Mütter) avaient été invités par les organisateurs belges. Des clowns distribuaient des friandises et des ballons aux passants afin de les sensibiliser de manière ludique.
 
L’ingérence du pouvoir judiciaire dans la vie privée
Ces pères divorcés dénoncent les dérives d'une judiciarisation des conflits conjugaux dont l'ingérence du pouvoir judiciaire dans la vie privée. Les organisateurs de cette action demandent que l'on cesse de diaboliser les pères impliqués dans une procédure de divorce. "La judiciarisation des conflits ne permet pas aux parents de faire sortir leur rancœur et elle ne tient pas compte de l'intérêt de l'enfant. Il est donc préférable de travailler avec des psychologues que des juges", a déclaré Kerim Maamer, responsable de l'association Centre des droits parentaux. Cette dernière se montre favorable à la création d'un tribunal de la famille.
 
Une section « jeunesse et famille » au sein du Tribunal
Un accord visant la création d'une section Jeunesse et Famille au sein du Tribunal de première instance est récemment intervenu au sein d'un groupe de travail technique et doit être traduit encore en texte de loi, passer le cap du Conseil des ministres pour être approuvé enfin par la Chambre et le Sénat. "Les juges de ce nouveau tribunal seront spécialisés et connaîtront mieux les situations vécues par les familles. Un juge de paix lui s'occupe tant des problèmes de logements et d'expulsions que des conflits ou des divorces", considère M. Maamer. Cet avis n'est pas partagé par les autres organisateurs de l'action de ce dimanche, estimant que le tribunal de la famille n'évitera pas la judiciarisation des conflits.
 
Commentaires sur : http://www.digg-france.com/SOCIETE/FETE-DES-PERES-2009-DES-PAPAS-DIVORCES-COMMENT-ORGANISER-LA-FETE-DES-PERES-DIVORCES
 

Présentation

  • : Le blog de la Vie de Pères
  • Le blog de la Vie de Pères
  • : Droit fondamental des parents, des enfants, à un logement suffisant, à la dignité humaine…
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives