Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 10:29

Dominique Wiel au Siège de l’Alphabet

                                                          ©  www.guillou.com

De droite à gauche  : Pascal Dazin  (Pdt ARE et Collectif REPARE) Abbé Dominique Wiel 
et Alain Guillou  (VP ARE et Collectif REPARE)

 

 

Le prêtre ouvrier (à présent retraité) Dominique Wiel nous a fait l’honneur et le plaisir de nous rendre visite du vendredi 11 au lundi 14 avril.

Dominique a été victime de la chasse aux sorcières " pédophiles " que mène la société actuelle, conditionnée par le pouvoir judiciaire. Comme si le crime d’abus sexuels de majeurs contre des enfants, était devenu ici l’ignominie absolue.

Selon lui, objectivement mieux placé que quiconque aura collaboré à ce " massacre à l’ordonnance ", le procès d’Outreau relève du procès en sorcellerie digne de l’inquisition de jadis. La magistrature a ramassé les oripeaux de la noblesse d’antan, et n’est pas plus responsable aujourd’hui que jadis.

Selon lui, qui est un des martyres de la machine judiciaire pénale, la presse (et avant tout " la Voix du Nord ") , les assistantes maternelles, les divers enquêteurs, les expert(e)s agréé(e)s par la machine judiciaire, la police, le ministère public (pas assez examiné), le juge du siège (devenu tristement célèbre), etc, ont collaboré pour boucler une " belle affaire " qui allait valoriser la " justice ", telle qu’elle se donne à ce jour quotidiennement en spectacle.

De nombreuses destinées brisées, un mort, des enfants dont le passé familial est détruit : voici selon lui " l’œuvre de justice ". Il note cependant que c’est en partie grâce à la presse, et toujours " la Vois du Nord ", que le soupçon contre le cours de l’inquisition judiciaire devint le facteur déclenchant pour qu’éclate la vérité.

Selon nous, qui avons suivi et tenté de soulager les souffrances de milliers de parents confrontés à la même justice, à la même police ou gendarmerie, aux mêmes experts agréés (si tristes de n’être pas mieux payés que les professionnels de la " wassingue ") , aux mêmes juges formatés, soutenus par tant de députés, sénateurs, chefs d’état antérieurement juristes, aux mêmes expertes sociales agréées, le doute n’est plus permis : ce symptôme pénal n’est qu’un signe de la terrible maladie judiciaire qui frappe avant tout la justice civile, et avant tout la " justice " familiale, première source de revenus des cabinets d’avocats ultra-libéraux et irresponsables, et qui entendent bien garder le monopole de la famille transfigurée en mine de conflits à exploiter et vivifier.

Dominique Wiel ne comprend pas pourquoi des propos objectivement mensongers, connus d’emblée comme tels par le juge saisi de " l’affaire ", n’ont pas permis de faire bénéficier à tous ces accusés de la présomption d’innocence au pénal.

De même, nous ne comprenons pas que des milliers d’expertises, des millions de jugements, tout aussi ineptes, irrationnels, tendancieux, malhonnêtes, on permis de normaliser la vie post-familiale d’enfants et de parents telle que l’exige le chiffre d’affaire des cabinets d’avocats border-line dans une société hyper-féministe.

Sauf si nous nous demandons à qui profite le crime.

Outreau, procès pénal, a tué, détruit, meurtri. Chaque jour, des hommes victimes de procès civils, se suicident, abandonnent, s’excluent. Chaque jour des enfants souffrent de perdre leurs racines réelles, et d’être conditionnés par l’ordre néo-familialiste imposé dans nos tribunaux jugeant illégalement à bras raccourcis.

Au civil comme au pénal, au-delà des millions de belles affaires engrangées pour ces nouveaux privilégiés ayant ramassé les oripeaux de la noblesse de jadis, qui ose encore parler de " justice " ?

Pascal Dazin, président de l’Alphabet du Respect des Enfants.

16 avril 2008

En Belgique, combien y a-t-il d’Outreau ?...





Partager cet article

Repost 0
Published by Will - dans Société
commenter cet article

commentaires

P 28/04/2009 22:21

L’appareil judiciaire tel qu’il fonctionne…
Outreau d’ « ajustice » a tué la Justice.
 
La langue française permet à juste titre de distinguer la moralité, l’immoralité et l’amoralité.
 
Les définitions rapides de ces mots pourraient être les suivantes :
 
-un acte ou une série d’actions (un comportement) est moral(e) s’il ou elle respecte l’autre et permet de conserver son  respect de soi-même ;
 
-un acte ou une série d’actions (un comportement) est immoral(e) s’il ou elle ne respecte pas l’autre. Le respect de soi n’est pas important pour les personnes immorales ou amorales, mais la personne morale ne pourra s’abstenir de s’excuser en ce cas, faute de ne pouvoir recouvrer son respect d’elle-même ;
 
-un acte ou une série d’actions (un comportement) est amoral(e) s’il ou elle donne l’impression de respecter ou pas l’autre suivant les cas, mais s’inscrit dans une démarche fantasque, incohérente, opportuniste et toujours narcissique perverse de la part de celle ou celui-ci qui entend consciemment ou pas profiter des situations créées ou trouvées.
 
A ce sujet, les imbécillités politiciennes françaises actuelles sont triomphantes. Elles valorisent les excuses pour se prétendre « intelligent » ou pas, et les demandes d’expertises psychiatriques au sujet de celle qui présente ses excuses pour déficit intellectuel. Comme si l’intelligence était une qualité, alors que ce n’est qu’un outil, et que l’on peut être peu intelligent mais très rusé ou opportuniste-carriériste (c’est le cas des belligérants en question, de « droite » et de « gauche »).  Des gens peu, ou très, ou normalement « intelligents » peuvent être remarquables par leurs qualités morales (ce qui n’est le cas d’aucun des personnages bien trop médiatisés en question). Il faudrait s’excuser d’être immoral. Mais les gens amoraux préfèrent présenter leurs excuses pour les autres sans présenter les leurs…
 
Il en va de même pour le pouvoir le plus déjanté des trois : le pouvoir judiciaire. Tous les jours, l’ajustice triomphe, se nourrit sans état d’âme, sans scrupule, remords ni risque des difficultés humaines.
 
On la croit « juste » quand elle condamne un criminel. Mais chaque jour, cent fois plus souvent, elle condamne un parent à perdre ses prérogatives familiales, ce qui est illégal, mais étouffé. Dès lors, cela devient a-légal, ou légaziste.
 
On croit qu’elle se vante de ne plus tuer par guillotine, une à trois personnes par an. Elle tue par suicide un homme par jour, et le tue deux fois, puisqu’elle le méprise.
 
On croit qu’elle aide la société civile. Elle en profite. Elle aide les gens comme les patrons de mine aidaient les mineurs, en leur concédant 5% de silicose jusqu’à l’asphyxie.
 
Madame Teller, chef de bureau des affaires si viles et du sceau, exaspérée par l’existence de mon livre « les séparations parentales : l’impasse judiciaire. Souffrances humaines contemporaines » me déclara devant témoins voici quelques années : « Avant d’accéder à ce poste au cœur du pouvoir exécutif, j’étais juge aux affaires familiales. Ma dernière décision a entraîné un suicide et un assassinat, et pourtant, les avocats n’étaient pas spécialement virulents. Croyez moi, je n’ai aucun état d’âme. Vous pouvez frapper à toutes les portes, y compris celle du ministère de la famille. C’est nous qui décidons. De votre vivant, rien ne changera ».
 
L’ajustice règne en occident. A Outreau, à Paris, Lille, Marseille, Dinan ou Dax. Elle se valorise parfois sous prétexte qu’elle est parfois juste, et étouffe tous ceux qui constatent sa profonde perversité narcissique, en matière d’intrusion dans la vie de famille et à présent dans la vie professionnelle.
 
Nos enfants doivent-ils donc tous devenir avocats, juges ou huissiers, sous prétexte qu’ hier il aurait fallu qu’ils deviennent nazis ?

Will 03/06/2009 11:45



Selon lui, objectivement mieux placé que quiconque aura collaboré à ce " massacre à
l’ordonnance ", le procès d’Outreau relève du procès en sorcellerie digne de l’inquisition de jadis. La magistrature a ramassé les oripeaux de la noblesse d’antan, et n’est pas plus
responsable aujourd’hui que jadis.


À lire sur http://injustice.over-blog.org.over-blog.com/article-18855468.html



Présentation

  • : Le blog de la Vie de Pères
  • Le blog de la Vie de Pères
  • : Droit fondamental des parents, des enfants, à un logement suffisant, à la dignité humaine…
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives