Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 02:40

 

Au diable ma fierté
À genoux je viens supplier
Je voudrais juste que la justice
Soit un peu plus juste cette fois

Au diable ma fierté
À genoux je viens supplier
Car la justice a été trop juste
Encore une fois

C'est une tragédie
Une nouvelle marche en arrière
Leur partielle, meurtrière justice
A posé son gros cul sur le droit des pères

C'est une tragédie
Une nouvelle course à l'envers
La justice a posé son gros cul
Sur le droit des pères

Si je t'écris aujourd'hui
Mon enfant, de ma nuit
C'est pour que tu saches
Que si j'ai tout perdu
Comme un chien je me suis battu
Pour mon droit de t'aimer
Comme un papa peut aimer
Ils m'ont laisser errer sans toi
Dans ma colère
Ils ont piétiné encore une fois
Le droit des pères

Ils nous ont posé
Toi et moi sur le bord
Comme deux serpillières
Et merde au droit des pères !

Si je t'écris aujourd'hui
C'est que tu dois savoir
Qu'ils ne m'ont laissé
Que le droit de hurler
Ton prénom dans le vent
J'ai perdu la plus importante
De mes guerres
Te voir grandir tous les jours
Mon enfant

Nous sommes des milliers de pères
Le nez dans la poussière
Les milliers qu'ils ont jeté
Dans ce cachot, ce piège à rat, cette misère
Des milliers à pleurer
Madame la justice, enlevez vos oeillères
Des milliers à mendier
Notre droit des pères

Je m'en vais dans ma nuit
Non, je ne te laisse pas
Non, je veille de loin
Puisque c'est le seul de mes droits
J'aurais toujours une main sur le coeur
L'autre sur ton épaule
Je viendrais te renifler
De loin, à la sortie de l'école

Mon amour
Ils ne m'arracheront pas ça
Ni eux, ni ta pauvre mère
Mes yeux de père

Mon amour
Sache que mes mains se seront déchirées
Sur l'infranchissable barbelé
D'une machine à fric
Qu'ils appellent justice
La plus vieille des putes
À la raie je lui pisse

J'ai cette envie de meurtre
Au fond de ma colère
Je ne poserai pas de bombes
Non, ça me dégoûte
Il n'y a rien de plus bas
Tu sais
Celles qui arrachent
Les jambes et les bras
Elles n'arracheront jamais le coeur
De ceux qui n'en ont pas
Tu sais
Ceux qui nous offrent
Des miettes de jours pour tous les deux
Chaque mois

J'ai cette envie de meurtre

Au fond de ma prière
Ils m'ont volé
Mon droit de père

Transmis par http://www.figlinegati.it/ avec l’autorisation de Cali.  Merci Cali et bon courage.

Partager cet article

Repost 0
Published by Will - dans Société
commenter cet article

commentaires

Jean-Louis Majerus 22/11/2008 16:28

Comme beaucoup de papa, je suis privé de mon enfant. ma Fille
Magali qui ma étè enlevé par ça mère et violenté par elle depuis 4 ans je suis privé de ma petite fille elle a étè séparer de son papa contre ça volonté san lui demandé son avis elle a toujour exprimé le désire de vivre avec son papa. Et aujoud` hui je ne voie plu mon enfant, on me menace de me retirer l autoriter paternel, que faire, la Justice Belge ne m écoute pas et m et preuve il ne veule pas les voires, nous les papas nous n`avons rien a dire Je ne demande qu`une chose pour serer ma fille que j`adore dans m et bras, notre seul crime en tant que père et d`aimer nos enfants. vos tèmoignages sons les biens venue. voici mon adresse Mail:
jl.majerus@hotmail.com
Merci de m`aider et Courage a tout les papas du monde qui son privè de l`amour de leurs enfants'

Jean-Louis de Namur en Belgique.

Figli Negati 29/03/2008 10:23

Nous avons fait la traduction italienne de cette chanson "choc", et grace aux associations Les Papas = Les Mamans et Cap Enfance nous avons maintenant les traductions en allemand, anglais, espagnol, polonais, allemand et arabe !!!!!!Ces paroles doivent "faire le tour du monde". Pour tous les enfants prisonniers de ne pas pouvoir voir leur Papa. Leur "liberté"......http://www.figlinegati.it/news-marzo2008.htm#CALILeDroitDesPeresAmitiés à tous

Présentation

  • : Le blog de la Vie de Pères
  • Le blog de la Vie de Pères
  • : Droit fondamental des parents, des enfants, à un logement suffisant, à la dignité humaine…
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives